Les parents d’enfants sourds lassés d’attendre (Brest)

Une soixantaine d’adultes et d’enfants ont manifesté hier en milieu d’après-midi devant les locaux de l’inspection académique à Brest, avant de défiler jusqu’à la sous-préfecture, à l’appel du collectif des parents d’enfants sourds du Finistère. Ce rassemblement, qui s’inscrivait dans un mouvement revendicatif national, visait à réclamer la création dans le département d’un établissement spécialisé permettant de scolariser par immersion les enfants concernés, avec la langue des signes en tant que première langue et le français écrit pour seconde langue. «Nous exigeons, explique Geneviève Le Corre, du collectif, le respect de l’article19 de la Loi 2005-102 et de l’article3 de son décret d’application, conformément à la circulaire ministérielle du 21août 2008 qui fixe le cadre et les programmes spécifiques de ce type d’enseignement. Quatre ans après le vote de cette loi, les enfants sourds du Finistère attendent toujours la mise en oeuvre de notre projet de scolarisation bilingue, prêt à fonctionner depuis la rentrée 2006. Il faut savoir qu’avec la scolarisation actuelle, en centres de soins, 80% des enfants sourds sont illettrés en sortant du système scolaire, preuve de l’inefficacité de ce système».

Les familles appuient leur revendication sur une loi de 2005 et une circulaire de 2008
Les familles appuient leur revendication sur une loi de 2005 et une circulaire de 2008

Plainte envisagée

Les parents, qui s’affirment «soutenus par le ministère de l’Enseignement», reprochent à l’inspection académique de «traîner les pieds» devant leur projet. Ils envisagent de déposer plainte devant le tribunal administratif pour obtenir satisfaction.

Source : http://www.letelegramme.com © 26 Février 2009 à Brest

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.