La main des sourds

La colère. Les sourds réclament l’égalité des chances de la maternelle au lycée (Angers)

Les parents d’un enfant entendant n’accepteraient pas que ses cours soient dispensés par un enseignant qui maîtriserait mal le français. De la même manière, nous, parents d’enfants sourds, réclamons un enseignement de qualité, dispensé par des enseignants qui maîtrisent parfaitement la langue des signes. –
C’est le message qu’ont porté hier une trentaine de manifestants sourds devant la Préfecture d’Angers, mobilisés par la menace de fermeture qui plane sur une association toulousaine nommée Iris, pionnière dans l’élaboration d’une filière bilingue langue française et langue des signes et garante de la qualité des intervenants recrutés.

tes manifestants sourds ont occupé la place de la Préfecture nier après-midi.
tes manifestants sourds ont occupé la place de la Préfecture nier après-midi.

•  Iris, c’est un modèle que d’autres, par la suite, ont reproduit * explique Nadia Boursin, de l’Association des sourds du Maine-et-Loire. Or, cette association qui pensait pouvoir s’appuyer sur une convention de partenariat signée en 2007 avec l’Education nationale est aujourd’hui en train de déchanter. – L’Education nationale a pris le relais pour recruter des enseignants mais sans contrôler leur niveau de maîtrise de la langue des signes ! – s’emporte Nadia Boursin.
Alors même si aujourd’hui, à Angers, l’unique classe bilingue est confiée à une enseignante • très compétente », les associations de sourds craignent – une dévaluation de la qualité de l’enseignement ». C’est pour réclamer – l’égalité des chances • inscrite dans la loi de février 2005 que les sourds se mobilisent.
Une égalité des chances qui, pour eux, passe par la pérennité des classes bilingues et de l’enseignement en langue des signes.

Source : Courrier de l’Ouest © 26 Février 2009 à Angers

Merci à D.Gautier pour info

1 commentaire
  1. aliou gueye dit

    bonjour du sourd bien. Depuis j’étais petit à l’age dans un école des sourds du Centre Verbo Tonal de Dakar en classe CI jusqu’à CE2. Le directeur du Centre Verbo Tonal m’a demande d’aller à l’école avec les entendants. Je m’appelle alioune guèye. Je suis sourd profond depuis ma naissance et j’ai 13ans. J’habite à Dakar au Sénégal et je suis élève à l’école El Hadji Malick Sy de Dakar avec les entendants. Je suis en classe de 3iéme et je sais peu la langue des signes car je sais un ancien élève à l’école du Centre Verbo Tonal de Dakar. C’est une école d’oral. J’aimerai des correspondances avec les sourds de tous les ages : en France pour des échanges « inchangé al ahou, je ferais la classe de 3iéme mais malheureusement je n’ai aucune aide je me débrouille seul. J’ai une sœur elle aussi elle est sourd et elle ferait la classe de 2second mais elle avait échasé. Le bas à l’école il est difficile de communiquer avec les gens. Ici nous n’avons pas le matériel nécessaire c pourquoi il est difficile pour nous. J’attends votre réponse avec impatience. J’espère que se sera la meilleure. Merci et à bientôt! Alioune guèye

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.