La révolution du Minitel chez les sourds

Grazie à Kmi qui m’a révélé (indirectement, il est vrai) un article de Le Monde, intitulé Le Minitel n’a pas dit son dernier mot. Comme, elle le faisait remarquer, l’article malgré son contenu intéressant n’aborde pas une seule fois l’utilisation du Minitel par les sourds.

Autant le téléphone fut catastrophique pour les sourds qui ne pouvaient l’utiliser pour la communication à distance, autant le Minitel fut bénéfique pour eux depuis son apparition en France, le 9 juillet 1981. Une apparition qui allait vite rencontrer un succès parmi les Français, si grand qu’il allait freiner l’expansion de l’Internet, jugé alors trop compliqué. Au sein de la France, le seul pays qui a vraiment adopté le Minitel, se trouvent les sourds qui s’en servaient essentiellement pour dialoguer avec des proches grâce à la fonction 3618 ou “Minitel dialogue”.

Ah le plaisir de pianoter des doigts sur les touches ! Ah le plaisir de se sentir l’égal d’un entendant, même pour un court instant ! C’est grâce au Minitel que j’ai appris à vite taper sur le clavier à cause du prix élevé de la connexion. Certains se souviennent encore des factures téléphoniques explosées… Je m’en servais surtout pour la famille et quelques amis, sans oublier le gros flash hyper moche et super puissant en complément de la sonnerie de téléphone. Voici une image du même modèle que j’avais.

J’avais bien essayé l’Internet à la fin des années 90 mais je trouvais que c’était compliqué et je n’envoyais pas l’intérêt. Jusqu’à qu’on m’offre un ordinateur avec connexion ADSL (après une longue résistance) et là je découvris les possibilités de MSN. Quel changement ! Le Minitel me paraissait alors comme un brontosaure avec son écran en noir et blanc, la nécessité d’attendre que l’autre ait fini d’écrire pour répondre, les connexions souvent délicates à s’établir. MSN, en comparaison, offrait bien plus de souplesses: variation des couleurs, de la police, smileys et surtout la possibilité d’avoir un dialogue instantané avec plusieurs personnes en même temps. j’avoue que j’ai passé des nuits blanches dessus, sans souci du prix de la connexion, avec une dizaine de fenêtres qui voltigeaient de partout.

Ceci est un bel exemple des effets bénéfiques de la technologie. Le téléphone fut vraiment (et reste encore) un obstacle majeur pour les sourds, tant sur le plan privé que professionnel. Un obstacle en grande partie contourné par la diffusion massive des téléphones portables (via les sms) et les mails (bien qu’ils restent marginaux dans les instances administratives). Il reste encore beaucoup de chose à faire dans ce domaine mais l’essor du numérique signait le début d’une véritable révolution, et non d’un simple progrès, pour la vie quotidienne des sourds.

Une révolution qui a connu ses premiers pas avec le Minitel. Malgré ses défauts, en comparaison avec les sms et l’Internet, le Minitel a tracé le chemin vers une plus grande autonomie des sourds. C’est pourquoi je lui rend chapeau bien bas !

En savoir plus…
Le Minitel : présentation et histoire
Minitel : histoire du réseau télématique français

Source : http://www.sirtin.fr © 07 Février 2009 à France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.