Davantage de sous-titres à la RTBF ?

Le JT du 2 février, sur la RTBF, comprenait une interview d’Yves Leterme en néerlandais, sous-titrée en français. Une rupture avec les usages de la RTBF, qui recourt presque toujours au doublage des interviews en langue étrangère. Pur accident ? Ou signe d’une évolution ?

« De plus en plus, nous tentons de développer l’usage des sous-titres », répond-on du côté de la direction de la RTBF. Jusqu’à présent, ces efforts restent toutefois très timides. La cérémonie d’investiture de Barack Obama (photo) en a encore offert un exemple frappant : le 20 janvier, le discours du président américain était retransmis en direct sur les deux chaînes publiques belges – en version originale sous-titrée sur la VRT, mais doublé en français sur la RTBF. « Nous devons composer avec nos faibles moyens, se justifie la RTBF. Notre équipe de sous-titreurs est affectée en priorité aux programmes pour les sourds et les malentendants. De plus, quand il faut monter une interview de Kris Peeters pour le JT, en quatrième vitesse, c’est parfois plus facile de la doubler que de la sous-titrer. »
Frilosité des Belges francophones

Un autre élément entrerait en ligne de compte : la frilosité des Belges francophones à l’égard du sous-titrage. Le 21 janvier, le film français Ma femme est une actrice , qui comporte quelques séquences en anglais, a été diffusé sur la Une en version originale. Plusieurs téléspectateurs ont écrit à la RTBF pour s’en plaindre : le fait de n’ avoir pas doublé les séquences en anglais témoigne, selon eux, d’un « manque de respect pour le public »

Source : http://www.levif.be © 13 Février 2009 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.