Comment dit-on «bière» en langage des signes?

0

Un café est passé en mode silence le temps d’une soirée. Les serveurs, sourds, ont pris les commandes en langue des signes. Reportage.

Les serveurs, des sourds bénévoles, ont pris les commandes.
Les serveurs, des sourds bénévoles, ont pris les commandes.

Mercredi soir, le Nouveau-Monde s’est mis en mode silencieux. Dans l’agitation d’une salle comble, des serveurs sourds sont venus prendre les commandes, parlant avec des gestes et présentant un menu en langue des sourds.

Assis à une table, un client interpelle un serveur en faisant glisser ses doigts le long de son oreille. «C’est son prénom en langue des signes», précise cet habitué, qui connaît bien cette langue sans parole. La faute à un accident qui l’a laissé sans voix pendant deux ans. Mimant le geste d’enlever un peu de mousse, il a commandé une bière.

A côté, deux jeunes filles ont débarqué au café sans savoir que, ce soir-là, la parole y était proscrite. Timidement, elles ont tenté de passer leur commande. «On a montré ce qu’on voulait sur la carte», avoue Myriam, après avoir tenté en vain de «signer» le mot «thé froid».

La soirée était organisée par la Fédération suisse des sourds (FSS). «Les serveurs sont tous sourds et bénévoles, signe Bénédicte Sauteur, responsable de l’événement, alors qu’une interprète traduit ses propos. Il y a également deux enseignants qui vont à chaque table pour donner un petit cours et apprendre quelques mots simples.» Une main tendue au-dessous du menton veut par exemple dire «merci».

La FSS entend ainsi sensibiliser le public aux difficultés rencontrées par les sourds. Le concept est né il y a environ dix ans à Genève. Depuis, des soirées similaires sont organisées un peu partout en Suisse romande.

Source : http://www.20min.ch © 05 Février 2009 à Suisse

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.