Laurent à l’écoute des sourds

Les personnes sourdes et malentendantes doivent pouvoir communiquer facilement, comme tout le monde. Laurent Faucillon, un ingénieur lannionnais, pense des services de téléphonie pour eux. Il est sourd lui-même. On oublie très vite que Laurent Faucillon est atteint de surdité. Il lit avec une telle facilité sur les lèvres de ses interlocuteurs. Hier, cet ingénieur d’Orange Labs, âgé de 40 ans, s’est mis dans la peau d’un vendeur à la boutique Orange du centre-ville, mais d’un vendeur un peu spécial. Laurent Faucillon s’est porté volontaire pour accueillir les personnes sourdes et malentendantes. Une dizaine de clients se sont présentés dans la journée. Laurent Faucillon connaît particulièrement leurs besoins. Il planche depuis plusieurs années sur l’accessibilité aux télécommunications et au multimédia. « Relier la technologie au bien-être des gens, c’est passionnant », déclare-t-il. Il y a trois ans et demi, ce diplômé en informatique industriel a rejoint la recherche et développement de France Telecom, à Lannion, après plusieurs années passées à l’Institut national des jeunes sourds à Paris. « France Telecom a beaucoup travaillé avec l’Institut sur le Minitel dialogue qui permettait de converser en texte en temps réel. » Depuis, ce service est tombé en désuétude.

Pour des usages plus faciles

« Aujourd’hui, les personnes sourdes ont des solutions alternatives pour communiquer, explique-t-il. Ils utilisent le SMS, le fax ou MSN. Mais rien n’est vraiment conçu pour eux. Ils sont toujours obligés de faire un effort d’adaptation. Actuellement, on trouve la voix et la visiophonie sur les portables, mais il manque le mode texte en temps réel. » Justement, Laurent Faucillon travaille sur un concept « Total Conversation » qui permet de marier les trois modalités – voix, visiophonie et texte – sur les PC et les mobiles, le tout en temps réel. Ce concept pourrait également intéresser le grand public. Par exemple, quelqu’un qui converse avec son portable et est gêné par un bruit de fond, pourrait poursuivre sa discussion en mode texte. « Nous avons des prototypes, mais il faut maintenant convaincre les constructeurs pour qu’ils proposent cette fonction sur leurs terminaux », reconnaît-il.

Une technologie qui intéresse l’Europe

Les briques technologiques, développées par France Telecom, sont aussi intégrées dans les sites Internet expérimentaux « visio08.pro.com » ou « visio08perso.com », de la société WebSourd. Ce service permet de passer une communication téléphonique par le biais d’une plateforme d’opérateurs relais. Les échanges sont traduits à la personne sourde en temps réel, en langue des signes, en langage parlé complété ou sont transcrits en texte. Les travaux de Laurent Faucillon et de ses collaborateurs viendront également enrichir le projet européen Reach 112. Ce dernier doit permettre le déploiement en France et en Europe d’un numéro d’urgence accessible à tous, via le 112. « Ce projet permettra la création d’un centre relais pilote en France connecté avec d’autres centres pilotes européens, détaille- t-il. Ensuite, il y aurait un déploiement européen mais sous quelle forme ? Ce n’est pas encore complètement défini vu les problèmes de numéros inhérents à chaque pays. »

Source : http://www.letelegramme.com © 08 Janvier 2009 à Saint-Brieuc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.