Les salariés sourds privés de conduite

4

La médecine du travail interdit à six salariés sourds de l’institut de Larnay à Biard d’utiliser professionnellement des véhicules.

Cinq des six agents et animateurs sourds de Lamay inquiets de leur sort.
Cinq des six agents et animateurs sourds de Lamay inquiets de leur sort.

<< Nous sommes diplômés et formés à notre profession. Nous possêdons des permis de conduire en bonne et due forme. Nous conduisons (pour certains depuis 26 ans) nos usagers, sans incident. Nous ne comprenons pas l’attitude et la décision du médecin du travail de nous interdire de conduire des véhicules dans le cadre de l’exercice de nos responsabilités professionnelles ». C’est en ces termes retranscrits par une traductrice en langue des signes que six salariés sourds de l’institut de Larnay à Biard ont évoqué leurs cas hier.
A terme, si cette interdiction devient définitive, les salariés craignent pour leur avenir professionnel.

Larnay Sagesse est l’association gérant des structures d’accueil de personnes sourdes, sourdes-aveugles et aveugles, A l’occasion de leur visite annuelle obligatoire à la médecine du travail, six salariés sourds de cette institution ont eu droit, sans traducteur, à une heure et demi d’entretien individuel, avec comme obligation de répondre à un questionnaire écrit. Au tenue de ces entretiens, les cinq animateurs et l’agent administratif se sont vus notifier une interdiction « temporaire » de conduire des véhicules dans le cadre de leurs fonctions professionnelles. Autre obligation, celle de passer un audiogramme.
Un retour en arrière
Pour ces personnes atteintes de surdité, leur faire repasser un test confirmant leur handicap est considéré comme une atteinte à leurs personnes morales. L’interdiction de conduire peut-elle conduire à une rupture de contrat de travail. Ils ont donc saisi mercredi dernier la représentation poitevine de la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité).
* Centre Presse a joint hier le secrétariat du médecin du travail concerné par ce dossier mais aucune explication n’a été fournie.

Source : Centre Presse © 20 Janvier 2009 à Poitiers

Merci à A.Billy

4 COMMENTS

  1. Au secours,incroyable,je ne savais pas qu’il y avait encore des cons comme ça à la médecine du travail, il faut leur faire passer des examens psychologiques pour médecins handicapés.

  2. Je trouve c’est scandale que le médecin du travail interdit les sourds qui utilisent les véhicules pour professionnel, certains travaillent depuis 15 ans, n’ont aucun problème. alors que le médecin du travail ne connait pas le monde des sourds pas adapté pour visites médicales aux handicapés. je félicite qu’on publié au journal. battez vous et ne lächez pas

  3. bonjour c’est vraiment n’importe de quoi ce que le medecin du travail qui interdit aux personnes sourds qui conduisent vehicules professionnels ….

    Demandez simplement au medecin du travail « ou est la loi interdit ….. » s’il n’y a pas il ne peut rien dire :-) car y ades personnes qui ont permis poid lourd …bonne chance a vous

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.