La main des sourds

Création d’un centre d’appel d’urgence pour sourds

L’hôpital de Grenoble se prépare a accueillir un centre d’appel d’urgence pour sourds et malentendants

L’accessibilité des appels d’urgence pour les sourds et les malentendants, prévue par la loi sur le handicap de 2005, doit entrer en vigueur au plus tard le 1er janvier 2010, avait rappelé l’Unisda à la mi-décembre, en s’inquiétant du retard pris.

L’hôpital de Grenoble fera office de projet pilote et devrait accueillir le premier centre français.

Lors d’une conférence de presse à Paris le 12 janvier, le ministère de la Santé a annoncé que ce centre d’appels devrait connaître “une montée en charge progressive” au cours de l’année 2009 au sein de l’hôpital de Grenoble. La ministre de la Santé se rendra à Grenoble pour voir la plate-forme de lancement, mais aucune date n’a été évoquée.

Pour le responsable de l’unité d’accès aux soins pour sourds et malentendants de l’hôpital de Grenoble, le Docteur Mongourdin, le gouvernement veut aller “trop vite” et reste “. Le Docteur Mongourdin précise qu’il s’agit en réalité de deux projets. Un en France et un à échelle européenne -Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède y participent. “C’est un projet complexe, qui n’existe nulle part ailleurs et qui demande que l’on prenne son temps pour le mener à bien. Il restera donc à un stade expérimental pour les 3 ans à venir.” Il conclu en disant que l’horizon 2010 annoncé par le ministère “n’est pas tenable”.

D’ici trois ans donc, la plate-forme pourra recevoir 24h sur 24 et sept jours sur sept les appels des lignes 15 (Samu), 17 (police secours), 18 (pompiers) et 112 (numéro d’appel d’urgence européen) par SMS, MMS, minitel, fax et bien sûr Internet, qui permettra aux sourds de communiquer en language des signes par le biais de webcams. La plate-forme sera enfin étroitement liée au Samu, précise le ministère.

En septembre, plusieurs centaines de personnes sourdes et malentendantes avaient manifesté à Paris pour réclamer le droit de téléphoner et rappeler au chef de l’Etat sa promesse de créer des centres relais en 2009 permettant de téléphoner en langue des signes. Rappelons que la France compte entre 80.000 et 100.000 sourds sans compter les dizaines de milliers de malentendants.

Source : http://info.france2.fr © 13 Janvier 2009 à Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.