Casser le mur du silence

1
Au premier plan Elisabeth Evrard interpréte en langue des signes et l'animateur de la société Viable, Victor Abbou.

Les sourds et malentendants souhaitent, et on le leur promet, plus d’autonomie, pour communiquer dans la vie quotidienne. Comme souvent dans le domaine du handicap aucun recensement précis n’est disponible, mais on peut évaluer le nombre de personnes concernées dans les Hautes-Alpes, à une cinquantaine. « On trouve des patrons, des employés et des chômeurs, des enfants » explique Elisabeth Evrard, interprète professionnelle en langue des signes, qui collabore avec la Maison départementale du handicap du conseil général. Une première en France, et une aide de première importance pour les personnes sourdes, qui se voient ainsi moins isolées et peuvent trouver un appui pour enfin se faire comprendre.
L’association Gapençaise « le monde des sourds pour tous » pousse à la roue elle aussi pour briser l’isolement des sourds. Coincés entre deux murs, le mur du son et le mur du silence, les sourds et malentendants, voient une éclaircie dans leur situation se profiler. Le progrès dans les techniques de communication, permet une meilleure souplesse et la généralisation de l’utilisation de la vidéo communication.

La montée en puissance des centres relais

Les centres relais existent depuis plusieurs de nombreuses années, mais l’arrivée de la vidéo à distance via Internet à permis pour les sourds l’accès aux communications téléphoniques. « C’est très important de pouvoir disposer d’interprètes en langue des signes à distance lors de contacts importants, la négociation de contrats ou de commandes par exemple, ou encore des contacts familiaux dans la sphère privée » explique Elisabeth Evrard.
Samedi, à la maison Dumart, Victor Abbou, sourd et comédien a montré à la vingtaine de personnes présentes l’intérêt du centre d’interprétation à distance développé par exemple par la société « Viable ». La technologie existe, les besoins sont eux aussi bien présents, ne reste que le coup de pouce financier à apporter. Or le 10 juin 2008, lors de la conférence nationale sur le handicap, le Président de la République, Nicolas Sarkozy est intervenu et a annoncé la création de centre relais pour les personnes sourdes et malentendantes, d’ici la fin de l’année 2008, comme étant une nécessité absolue. Dès lors tous les murs devraient pouvoir s’abattre pour les sourds, d’abord celui de l’argent puis ceux du silence et de l’isolement.

« Le monde des sourds pour tous », 32 boulevard Pompidou à Gap. Tél. : 04 92 45 21 49.
Permanences de l’association (hors vacances scolaires tous les mardi et jeudi de 16h à 18h). Courriel: asso.lsf.05@free.fr

1 COMMENT

  1. bonjour, coincé entre 2 mondes celui des sourds et des malentendats je suis appareillé donc je ne sais ni lire sur les lèvres et ne pratique pas la LSF; pourtant , étant un peu esseulé je pense qu’il serait bon de m’ouvrir à cette communauté. J’ai 57 ans , bientot retraité et d’un bon niveau culturel.
    J’attends de vos nouvelles.
    Bien cordialement
    Jacques

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.