Asnières-sur-Seine : une école pour jeunes sourds rénovée

0

L’Institut Gustave-Baguer, qui offre une scolarité adaptée de la maternelle jusqu’au Bac pro, inaugure, ce 12 décembre, ses tout nouveaux locaux.

Le nouvel Institut Gustave-Baguer est inauguré ce 12 décembre à Asnières-sur-Seine (92). Créé en 1893, cet établissement scolaire pour enfants et adolescents sourds et malentendants avait été démoli puis reconstruit sur son site d’origine, rue de Nanterre, entre 2004 et 2006. L’opération, menée alors que les cours se poursuivaient à une autre adresse à Asnières, visait à rendre ses locaux plus fonctionnels et à supprimer des espaces inutiles. Le tout ayant permis la construction simultanée d’un second établissement scolaire sur le site : le collège François-Truffaut.

L’institut, qui accueille 170 élèves de 0 à 22 ans, présente une surface de 11.000 m², répartie sur trois niveaux. L’ensemble est équipé d’un ascenseur et d’alarmes incendie lumineuses. Outre des salles de cours, on y trouve notamment une bibliothèque, une salle de musique, un club informatique, ainsi que des espaces dédiés à la rééducation orthophonique et au soutien psychologique. L’Institut met par ailleurs à la disposition des élèves qui habitent loin (certains peuvent venir d’autres régions, voire d’autres pays francophones) trois pavillons d’internat tout proches. Réunissant des chambres de deux à quatre lits, ils peuvent héberger une dizaine d’élèves chacun.

Quatre types de formationsQuatre types de formations sont proposés dans cet établissement. Tout d’abord, une section d’enseignement et d’éducation spécialisés (SEES) accueille les jeunes de la maternelle à la troisième (et leur permet de suivre une partie des cours dans des établissements « classiques » voisins). Des jeunes y préparent aussi des CAP et Bacs professionnels en pâtisserie, électrotechnique, électricité et peinture. Par ailleurs, une section d’éducation pour déficients auditifs avec handicaps associés (SEDAHA) permet d’accueillir 30 jeunes de 10 à 20 ans présentant une déficience intellectuelle ou de légers troubles du comportement. Enfin, un service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire (SSEFIS) offre à 20 jeunes de 3 à 20 ans scolarisés dans des établissements « classiques » du voisinage la possibilité d’être suivis par des orthophonistes, professeurs et psychomotriciens de l’Institut.

À titre expérimental, l’établissement accueille aussi des jeunes dysphasiques. Ils sont suivis, dans ce cadre, par des professionnels de l’Institut et scolarisés de deux façons possibles : soit sur place, dans une classe spécialisée, soit dans un établissement « classique », où ils bénéficient de ce qu’on appelle un service de soins et d’aide à domicile (SSAD).

Source : http://www.iledefrance.fr © 12 Décembre 2008 à Asnières-sur-Seine

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.