A la une

Signe avec moi

Comment ne pas s’émerveiller devant un bébé. Mais le voilà qui se met à pleurer ! Qu’est ce qui ne va pas ? A-t-il faim, a-t-il froid, a-t-il sommeil, a-t-il mal ? Se sent-il sale ? Lui, il le sait mais on ne le comprend pas toujours. Il fait des mimiques, des gestes, pousse des cris, d’un air de nous dire : « Mais enfin, tu comprends ce que je veux ? ». C’est difficile pour lui de communiquer ce qu’il veut en voyant qu’on ne réagit pas à son attente. Le toucher, le mouvement et la vue arriveront à maturité dans quelques années, mais bébé est capable d’utiliser ces capacités bien avant la parole.

Aux USA, la langue des signes est très développée. C’est ainsi que dans les années 70, Joseph Garcia remarque que les enfants de ses amis sourds communiquent par signe bien avant de parler. Il se passionne pour ce sujet, l’étudie, fait des recherches et met au point une méthode basée sur la langue des sourds américaine, le Sign With Your Baby. À peu près à la même époque, Linda Acredolo et Susan Goodwyn, psychologues dans une université de Californie, mettent au point un concept étudié spécialement pour bébé, Baby Signs. Basée sur la capacité naturelle de bébé, il utilise des gestes issus de la langue des signes et d’autre inventés ou observés sur les bébés. Il existe une très grande documentation anglaise.

« Signe avec moi » en France
Lors d’un séjour aux États-Unis, Nathanaëlle Bouhier-Charles découvre ce concept et apprécie rapidement le bénéfi ce que ses enfants, son mari et elle-même en retirent. De retour en France, elle cherche à partager les signes et rencontre des femmes qui la soutiennent dans sa démarche. Avec Monica Companys, formatrice, auteur et éditrice sourde, elles créent un ensemble média Signe avec moi qui utilise la langue des sourds française. Il s’agit d’une compilation des mots de la vie courante utile pour communiquer avec votre bébé.

Les parents peuvent signer en parlant avec leur bébé dès la naissance. Mais ce n’est qu’entre 8 mois et un an que bébé va commencer à s’exprimer. Très rapidement il sera capable de dire s’il est content, s’il est triste, s’il a soif, s’il a chaud, s’il a faim, s’il a peur, s’il a mal… Une maman racontait : « Depuis qu’il sait dire ‘j’ai soif’, il me demande souvent à boire. Je m’aperçois que je ne lui donnais pas assez à boire ». On voit donc que cela va permettre aux parents de répondre plus adéquatement à leur enfant et bébé sera plus calme car satisfait. La période des deux ans, où l’enfant refuse systématiquement tout, passe beaucoup plus facilement du fait qu’il puisse s’exprimer correctement. Il subit beaucoup moins de frustration.

Le partage des signes renforce les liens
Quand bébé est nouveau-né, on comprend vite s’il a faim, s’il est fatigué, etc.Plus tard, ses besoins sont beaucoup plus complexes et les signes lui donnent la possibilité de les exprimer. Les signes ne s’arrêtent pas lorsque le jeune enfant commence à parler. Il les utilise encore en public, par exemple, pour demander quelque chose à sa maman sans que l’entourage le sache ou pour décrire une émotion qu’il n’arrive pas encore à verbaliser. Carole disait : « Quand je fais un signe à travers la vitre avec mon neveu, il est ravi de partager ce langage secret ». Le partage des signes dans une fratrie renforce les liens et le grand frère peut intégrer plus vite le cercle de la petite soeur. Carine raconte : « Ma fille de 11 ans veut aussi apprendre ce langage pour parler avec ses copines ». Comme marcher à quatre pattes n’empêche pas bébé de marcher à la verticale, parler avec des signes ne retardera pas le développement de son langage.

Les recherches faites sur le sujet montrent aussi que le jeune enfant est plus éveillé, parle plus tôt, a un vocabulaire plus riche quand il signe. De plus, le lien de confi ance entre parent et enfant est conforté, l’estime de soi est renforcée mutuellement. Les témoignages prouvent que signer avec son enfant apporte beaucoup de satisfactions. Les signes qu’on utilise avec bébé sont très expressifs, les mimiques du visage sont aussi importantes. De ce fait, en apprenant à signer, on a l’impression de faire quelque chose de naturel. Quand bébé commence à utiliser des gestes pour montrer ce qu’il veut, il va aussi reproduire les signes. Il mettra environ deux mois pour les assimiler et sera ravi d’en voir les effets. Pour un jeune enfant, en quelques jours voire quelques semaines, il intègre les signes.

Signe avec moi propose des ateliers1 qui accueillent les parents et leur bébé pour enseigner les gestes à toute la famille. Il est recommandé d’utiliser les signes au quotidien, sans se stresser mais aussi souvent que possible. Quand bébé sera prêt, il signera, à votre grande satisfaction. Dans un premier temps, le geste ne sera pas précis, il est souhaitable de réagir positivement à ses efforts. Se donnant de la peine, il arrivera rapidement à plus de précision.

On s’est aperçu que le cerveau enregistre bien mieux la langue des signes que le langage parlé. De fait, les enfants ayant un handicap physique ou psychique autre que la surdité peuvent également bénéfi cier de cette démarche. Même pour les adultes, la langue des signes peut être utile. Prenons l’exemple d’une personne qui a subi un accident vasculaire cérébral et qui a perdu la maîtrise du langage. De sa main valide, il pourra s’exprimer et par conséquent retrouver sa dignité.
1Dans la région de Québec, il existe une autre méthode
Genève
France : signeavecmoi.com
signes-bebe.com
site présentant des vidéos pour apprendre à signer en langage français suisse

 

Source
http://www.lagrandeepoque.com © 13 Novembre 2008
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.