A la une

Des logements pour parler le même langage

À une centaine de mètres de la station de métro Crémazie, sise au 200 de la rue du même nom, une petite bâtisse accueille chaque vendredi soir une trentaine de personnes venues partager un repas qui leur permet de parler un langage commun: celui des signes.

La Maison des sourds, qui existe depuis 2001, est née de la volonté et de la pugnacité de plusieurs personnes sourdes, emmenées par Gilles Read, directeur général du Centre de la communauté sourde du Montréal Métropolitain. «Quand je suis arrivée comme bénévole, j’ai été impressionnée par leur débrouillardise et leur dynamisme», se souvient Marie-France Noël, directrice générale de la Maison, elle-même parfaitement entendante mais connaissant le langage des signes sur le bout des doigts.

La Maison des sourds propose des activités, «une centaine de personnes se déplacent à chaque fête du calendrier», et propose un siège à cinq associations liées à la surdité. Victime de son succès, la maison est devenue trop exiguë. «On a des gens du centre-ville, bien sûr, mais aussi de la banlieue, et même des gens de passage venus d’Espagne. Le réseautage et la communication entre sourds marche très bien», sourit Marie-France Noël.

Le hic, c’est qu’il n’en va pas de même dans la vie courante. «Les sourds ont des difficultés dans plein de situations. La plus grande est celle du logement. Comment trouver un appartement, comment communiquer avec le propriétaire, comment communiquer avec les voisins surtout si l’on a mis la télé trop fort sans s’en rendre compte?», explique Marie-France Noël.

Pas un ghetto

 La Maison des sourds, sur le boulevard Crémazie, héberge des associations et propose des activités aux personnes atteintes de surdité. Un projet immobilier pour les sourds et les aveugles devrait voir le jour à l’angle de De Lorimier et de Crémazie.[/caption]

De ce constat est né le projet, il y a trois ans, d’un immeuble qui accueillerait 60 logements, une grande salle communautaire et des bureaux pour les associations. Les bénévoles ont entamé les démarches, menées de concert avec le Groupe CDH, un organisme au service des groupes communautaire qui souhaitent réaliser un projet immobilier.
Connaissant les réticences, Marie-France Noël s’empresse de préciser: «Il ne s’agit pas d’un ghetto. Juste, comme le font les communautés exilées parlant la même langue, d’un lieu où les gens puissent se comprendre et sortir de leur isolement, parce qu’on ne peut pas espérer que tout le monde apprenne le langage des signes.»

À vocation sociale et adapté à des personnes sourdes et aveugles (15 logements leur seront réservés), l’immeuble comportera des installations adaptées: écranant dans la salle communautaire pour les interprètes lors des événements festifs, signaux lumineux pour indiquer la présence d’un visiteur, caméras et des couleurs sur le sol.

Le projet est déjà bien avancé; le financement est en cours. Il y a même déjà une adresse. Le long de De Lorimier et de Crémazie, en face de la route et d’un pont très fréquentées. «Le bruit de la circulation ne sera évidemment pas un problème, plaisante Marie-France Noël. Au contraire. Ce sera un spectacle de regarder cette agitation.»

La Ville a d’ores et déjà donné son accord de financement pour la partie résidentielle, qu’elle financera à 100%. L’acquisition du terrain où siègera la nouvelle Maison des sourds sera finalisée en décembre. Restent à financer 350 000$.

Marie-France Noël fait appel aux dons, bien sûr, et tente de rejoindre d’éventuels noms pour porter le projet. «Ce n’est pas facile. Rien que pour être en contact avec une ministre, ça m’a pris trois mois. Si on avait une vedette pour nous soutenir, ce serait vraiment super!»

 

Source
http://www.leprogresvilleray.com © 04 Novembre 2008 à Canada
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.