La main des sourds

La langue des signes dès l’école élémentaire

Depuis le mois de janvier, 14 élèves de CE2 et CM1 de l’école élémentaire Sully se retrouvent le midi pour apprendre la langue des signes. Pour Alix, 8 ans et demi, et Marie, 9 ans : « C’est génial, car on peut communique sans faire de bruit. » Thomas, lui y voit un tout autre intérêt : « Dans la classe, même si on est très loin, on peut se parler. »

Mais tous sont d’accord : « Il n’y a pas que la parole pour communiquer et comme ça, on se rend mieux compte de ce que vivent les sourds et les muets et on peut partager leur vie. »

C’est Edwige Colin-Chaudronnier, directrice de l’école qui est à l’initiative du projet adopté par l’ensemble des enseignants. « Cette animation se fait dans le cadre du Contrat éducatif local (CEL) subventionné par la Ville de Nantes. »

Jean-Claude Boursin, professeur de Langue des signes français (LSF) à la Persagotière, se déplace tous les lundis à l’école Sully pour apprendre aux élèves à communiquer. Sourd depuis l’âge de 3 ans, il enseigne également en lycée et en collège le LSF aux entendants en tant que 3 e langue. Et à partir de la rentrée prochaine, le LSF sera une matière au bac. «Le plus difficile, explique Baptiste, c’est d’attirer l’attention des autres. Car comme on ne parle pas, si on regarde ailleurs, on ne peut pas se faire comprendre. »

Source : http://www.ouest-france.fr © 27 Juin 2008 à Nantes (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.