A la une

En langue des signes pour les sourds et malentendants

Si la générosité devait avoir un visage, elle prendrait celui de Nathalie Cristofini. La jeune femme de 32 ans originaire de Manosque passe le week-end à Sisteron pour traduire ce qui se passe et se dit dans le cadre du rassemblement, en langue des signes.
«J’ai fait la préparation de mon mariage à l’église de Manosque et j’ai été contactée à la suite de cette préparation par le diocèse pour intervenir lors de ce rassemblement», explique-t-elle. Son rôle, traduire pour les sourds et malentendants les temps de réflexion, de prière, les conférences… même s’il n’y a pas de sourd ou de malentendant. «L’important est que les gens sachent que ça existe, que c’est une chose qui peut se faire», ajoute Nathalie. Sa seule motivation à être présente à Ecclésia 04, «aider les autres».
La langue des signes, Nathalie Cristofini la pratique depuis toute jeune. Ses parents sont tous les deux sourds, des suites de deux méningites contractées à des moments différents de leurs vies. Dans la sphère privée, elle a déjà traduit en langue des signes deux baptêmes et un enterrement. Ces deux journées de rassemblement sont ses premières expériences “officielles”. Aucune différence. «Je traduis comme je parle à mes parents», ajoute Nathalie.
En fin de congès parental, elle recherchera dans quelques semaines un emploi dans son secteur. Elle est assistante de gestion comptable.

Source : http://www.ledauphine.com © 28 Septembre 2008 à Sisteron (France)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.