Paroles de sourds contre l’isolement

0

Les sourds et entendants se sont rencontrés vendredi et samedi à la BFM. Un succès pour ces 4e journées qui ont permis d’instaurer un vrai dialogue.

Un écranant a été installé dans le hall de la BFM. Sur l’écran, Davy Lacroix, de la Maison des Sourds, “signe”. Des sous-titres traduisent. Dans les fauteuils rouges, trois enfants s’expriment en langue des signes. Depuis vendredi, ici, les sourds sont chez eux. Ils ne sont plus isolés. Enfin. Voici quelques témoignages recueillis au gré des ateliers et des allées. Des sourds mais aussi des entendants, volontairement “mélangés”, qui nous parlent de ce handicap méconnu et de ce monde du silence dont la richesse, souvent nous échappe.

« Je suis malentendant, c’est-à-dire que j’entends ce que vous dites mais à très faible niveau. Je me sens en fait beaucoup plus proche des sourds. On a plus de facilité à communiquer avec eux, grâce à la langue de signes. Souvent, les entendants ne font pas l’effort de parler plus fort ou d’articuler. Et en réalité, pour beaucoup, ils ignorent même que mon handicap existe ».

« Je prends des cours de langue des signes française depuis l’an dernier avec Davy (Lacroix). Quand j’étais petite, à la télé, je voyais ces traducteurs qui “signaient” dans la petite bulle en bas de l’écran. Et ça me fascinait. Dès que j’ai eu l’âge, j’ai donc essayé et ça m’a plu. Je trouve ça génial de communiquer dans la parole. Et puis, il y a toute cette énergie qui va avec, la culture sourde… et leur humour ».

Source : http://www.lejdc.fr © 12 Octobre à Limoges (France)

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.