A la une

Journées “Regards sur le monde des sourds”

Pour que les sourds se fassent entendre, il y a encore du boulot! Ces journées mondiales sont là pour ça : informer, sensibiliser et faire évoluer les regards sur un handicap beaucoup plus répandu qu’on ne le croit.

David Lacroix
David Lacroix

«Face à un sourd, c’est souvent la personne “normale” qui se sent en situation de handicap. Ces journées peuvent permettre d’aider à dépasser ce blocage ». Depuis quatre ans, à Limoges, les associations qui ?uvrent dans ce domaine relaient les Journées Mondiales des Sourds. L’occasion d’une rencontre entre sourds et entendants, l’opportunité, aussi, de faire le point sur un handicap finalement méconnu et autour duquel fleurissent encore des bouquets de clichés.

Comme le concept de “sourd-muet”, un amalgame terrible, à mille lieues de la réalité. « Si les sourds parlent, les gens s’imaginent qu’ils entendent aussi et s’ils ne parlent pas, les gens pensent qu’ils sont muets ! ».

Un handicap
qui mobilise peu

En France, une personne sur mille naît sourde. Mais il est difficile, par ailleurs, d’évaluer le nombre de sourds et de malentendants, entre ceux qui le sont de naissance et ceux qui le deviennent avec l’âge. Du coup, c’est un handicap qui mobilise peu, d’autant… qu’il ne se voit pas ! Quand on parle d’accessibilité des lieux et services publics aux handicapés, on pense plus volontiers aux personnes à mobilité réduite, notamment en fauteuil. Les lieux d’accueil qui disposent de personnels maîtrisant la langue des signes sont par exemple très rares. (…)

La langue des signes à l’honneur

(…)A la BFM, “L’heure du conte” proposée par la compagnie ParOles” adopte, une fois par trimestre, une formule bilingue (parlée, signée) et organise régulièrement, avec l’association “Arc en signes”, des ateliers d’apprentissage de cette langue gestuelle. (…)
Vendredi et samedi, les sourds investiront la BFM avec des conférences, des ateliers et des rencontres. Deux jours d’animation pour aider les entendants à pénétrer le monde du silence, à appréhender la langue des signes et à apprendre à vivre, un peu mieux, avec ces handicapés qu’on persiste trop souvent à ne pas voir et avec lesquels il serait temps de cesser d’entretenir… des dialogues de sourds.

Vincent Cottineau

Source : http://www.lepopulaire.fr © 09 Octobre 2008 à Limoges (France)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.