La main des sourds

Le combat d’une maman

C’est l’histoire d’une famille qui a vu sa vie basculer au premier anniversaire de leur enfant. Alors que jusqu’ici, leur bébé distinguait chacun des bruits et paroles de ses parents. Son système auditif commence à se dégrader au point de le rendre totalement sourd, quelques semaines plus tard. Cette histoire, c’est celle

La maman dElyos sinvestit pour que son fils vive une enfance comme les autres bambins
La maman d'Elyos s'investit pour que son fils vive une enfance comme les autres bambins

du couple Catry, une famille bien connue pour son investissement dans la vie culturelle à Gisors. On connaissait le talent et la générosité des sculptures réalisées par Pascal, le papa. Le constat est également valable pour l’investissement pris au quotidien par sa femme, Laura. Depuis, on pourrait qualifier sa vie d’un titre simple : « Le combat d’une mère ».
Car à l’heure, où le handicap est présenté comme une cause nationale, les sourds souffrent encore de problème d’intégration au sein de la société.
« Le bonheur est dans le pré »
Oui, sauf que maman s’investit pour qu’Elyos vive une enfance comme les autres bambins de sa génération. Et cela passe par la création de cours de la langue des signes, chaque matin dans le village de Montjavoult, à quatre petits kilomètres de Gisors : « L’idée, c’était de créer une section au sein de l’association Le Bonheur dans le pré, une entité liée à ce langage des signes français. Pour nous, c’était important de l’apprendre. Les premiers cours n’ont pas été faciles, on a bien rigolé. Alors, même si on ne peut pas encore s’estimer être des experts de cette langue. Aujourd’hui, on réussit à communiquer avec lui. »
Et pour d’autres parents, ces cours représentent un vrai réconfort : « Il y a d’autres parents d’enfants sourds, cela leur permet aussi de trouver un appui. Les cours sont assurés par Maylis Balyan, elle est diplômée. Elle est sourde également et a réussi à s’intégrer pleinement. Pour nos enfants, c’est aussi un exemple. » Mieux, à présent, les cours ne sont plus suivis uniquement par l’entourage d’enfants sourds, mais aussi pour des personnes qui peuvent être intéressées par cette langue pour encadrer d’autres enfants.
L’association Le Bonheur dans le pré
propose des cours de langue des signes français, le samedi matin.
Renseignements au 03.44.49.23.12.

Source : http://www.paris-normandie.fr © 26 Septembre 2008 à ??? (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.