A la une

Eclairage sur ces deux services atypiques…

La Caf vous accompagne aussi au travers d’accueils spécifiques. Depuis un an maintenant, elle vous propose un accueil en langue des signes ainsi que les services d’un écrivain public.

Au siège de la Café Brest, tous les 2èmes et 4èmes mardis matins de chaque mois

Pascal Di-Piazza, interprète en langue des signes
Pascal Di-Piazza, interprète en langue des signes

Depuis septembre 2007, la Caf du Kord-Finistère a mis en place un service d’interprétariat pour les sourds et malentendants avec l’association Urapeda, Pascal Di-Piazza, interprète depuis 20 ans nous parle de ce . service
Comment intervenez-vous à la Caf du Nord-Finistère?
J’interviens 2 matinées par mois à la Caf. Je me rends dans ses locaux et suis apte à accompagner les allocataires. Ils viennent avec ou sans rendez-vous. Ils se présentent à l’accueil et suivent la même procédure que tous les visiteurs. Puis je me rends dans un bureau d’accueil avec eux où je traduis en langue des signes les paroles de l’agent d’accueil.
Pour quels types de demandes les sourds et malentendants se rendent-ils à l’accueil de la Caf ?
Généralement les entretiens sont très courts. Cette population d’allocataires a l’habitude de chercher les informations sur Internet ou dans les dépliants.

a demande est donc précise. En venant à la Caf, outre une réassurance sur leurs droits, ils obtiennent une information plus concrète et adaptée à leur propre situation, d’où l’intérêt de la rencontre. J’ai constaté que les motifs de visite étaient variés, ils concernent plutôt les enfants, les congés parentaux, les modes de garde, mais aussi l’Allocation Adulte Handicapé.
Le service a t’il un coût pour l’allocataire ?
Non. Une convention a été signée entre la Caf et l’association que je représente (Urapeda) pour que le service soit absolument gratuit pour les allocataires.

Parole d’allocataire :
Ingrid “c’est rassurant et rapide, ça m’évite de passer par l’écrit ou de mal comprendre les réponses. C’est une démarche très positive de la part des administrations. J’aimerais voir cela se développer un peu partout…

Source : Vies de famille n°80 – Septembre 2008 à Brest (France)

Merci à S.PRUAL pour info

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.