A la une

À voir au Fort jusqu’au 30 septembre, les Rencontres « SOURDprenantes »

Présentée une première fois lors des Transphotographiques 2007, l’exposition Rencontres SOURDprenantes est en ce moment proposée à la salle d’exposition du Fort de Mons par l’association Conte sur tes doigts.

Un des modèles du photographe, Françoise Casas, dont le portrait est exposé tout le mois au Fort de Mons.
Un des modèles du photographe, Françoise Casas, dont le portrait est exposé tout le mois au Fort de Mons.

Dix-sept portraits en photo et vidéo à rencontrer, signés Richard Baron et Simon Houriez, où chacun partage un petit bout de sa vie. Son principal objectif est de rendre accessibles les savoirs et la culture aux personnes atteintes de surdité.

En effet, les structures culturelles pouvant proposer des activités ou animations adaptées sont rarissimes et l’un des objectifs de Conte sur tes doigts est d’y remédier, et cela dans toute la France. Les sourds sont confrontés à un cercle vicieux : problèmes de lecture, 70 % d’illettrisme, et peu sont formés au langage des signes… L’association entend, elle, développer un cercle vertueux, afin de rendre accessibles les savoirs et la culture (l’association crée aussi des livres DVD) et de faciliter la communication entre sourds et entendant.

C’est pourquoi l’association, qui existe depuis cinq ans, menée par Simon Houriez (qui signe la vidéo), tient à montrer que la surdité… ne se voit pas, que les aspirations des personnes sourdes sont les mêmes que celles des personnes entendant.

D’où l’aspect visuel, univers dans lequel sont essentiellement plongées ces personnes. C’est donc un grand travail d’« interfaçage », entre le savoir et les personnes sourdes qui est mis en place, afin d’encourager à la découverte, de créer aussi des rencontres pour défaire des préjugés, de sensibiliser. «  Nous avons tous la même humanité » souligne Simon Houriez.
Un dictionnaire sur Internet

Les participants étaient présents au vernissage : Émilie a « tout de suite été d’accord avec cette demande de l’association : Richard a pris plusieurs photos et en a choisi une ». Sandrine, quant à elle, explique l’organisation «  pas facile car Richard est entendant, mais il est courageux. Chapeau pour l’idée qui m’a permis aussi de découvrir les techniques photo ».

Le prochain grand défi de l’association est la création d’un dictionnaire en langue des signes sur Internet, un projet sur quatre ans, l’« e-learning ». Et pour Simon Houriez, «  ce n’est qu’un début »… •

> Renseignements auprès de l’association Conte sur tes doigts www.cstd.fr, Tél : 03 20 06 00 45

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 09 Septembre 2008 à

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.