A la une

La langue des signes accessible aux entendants

Allier vie sociale et handicap, c’est possible. Annie Weber, secrétaire de l’association loisirs des sourds et malentendants de Châlons, le prouve chaque jour en travaillant au musée.

Annie prouve depuis des années que l’on peut avoir une vie sociale normale malgré ce handicap.

C’est une femme souriante et pleine de vie. Depuis 1971, Annie Weber travaille au musée municipal où elle s’occupe de tâches administratives, du conditionnement des œuvres et à l’occasion, du gardiennage du musée.
Jusqu’ici tout va bien. Sauf que derrière son large sourire et l’application qu’elle met dans son travail, assise derrière son petit bureau, se cache un lourd handicap. Annie est sourde.
Pour communiquer avec les autres, elle utilise la langue des signes, qu’elle a apprise dans une école parisienne, ou bien l’écriture. Elle possède, en plus de cela, la faculté de pouvoir lire sur les lèvres. Un avantage quand on est amené à être au contact du public, notamment d’enfants , lors des visites du musée.

« Elle m’accompagne souvent pour les visites. Elle arrive relativement bien à se faire comprendre. N’importe qui avec un peu d’efforts peut communiquer avec elle » confie Caroline Niess-Guerlet, médiatrice culturelle au musée municipal.
Des cours pour tous
Annie n’est pas la seule malentendante à travailler pour la ville. C’est pourquoi il existe, depuis l’année dernière, une formation réservée aux agents de la ville pour apprendre le langage des signes.
« C’est très important d’avoir ce genre de formation. Je ne connais que quelques signes, mais c’est vrai que le fait de travailler avec Annie nous motive à apprendre ce langage. C’est toujours enrichissant. Et puis il peut aussi nous arriver d’avoir des visiteurs malentendants »

continue Caroline Niess-Guerlet.
L’ambition première de l’Association loisirs des sourds et malentendants de Châlons-en-Champagne (ALSMC) dont Annie est la secrétaire, est justement de s’ouvrir vers le monde des entendants, et de casser cette barrière du langage.
Dès la rentrée, et pour la deuxième année consécutive, des cours de langue des signes seront à nouveau proposés pour les déficients auditif mais également pour les entendants.
C’est Hervé Jacques, le président de l’association qui assure ces cours, et ce, d’une manière plutôt ludique.
« Il nous demande par exemple de lui raconter notre journée. Il nous fait répéter plusieurs fois pour être sûr que l’on retienne » explique Olivier Despatis, un étudiant québécois qui a fait l’expérience des cours de langue des signes cet été, dans le cadre de l’échange avec la ville de Mirabel.
C’est en travaillant au côté d’Annie Weber que ce dernier a connu l’association et a pu participer aux cours.
Il devra néanmoins reprendre les cours au Canada, la langue des signes n’étant pas universelle. A chaque pays, ses propres signes. Même problème pour Annie qui a décidé de partir en vacances au Mexique…

Les cours de langue des signes auront lieu tous les vendredis de 21 heures à 22 h 30, à partir du 10 septembre. Première réunion le vendredi 5 septembre, à 20 h 30, au foyer de l’ALSMC, à la cité Tirlet. Inscription sur place auprès d’Annie Weber ou par mail : annieweber@neuf.fr

Source : http://www.lunion.presse.fr © 13 Aout 2008 à Châlons-en-Champagne

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.