Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Florent Delhay s’envole pour les championnats d’Europe

Florent Delhay s’en va participer aux championnats d’Europe malentendants en Italie du 25 au 31 mai

Demain, le coureur du VC Hem partira pour Vérone, en Italie, porter haut les couleurs de l’équipe de France. Ceci lors des championnats d’Europe pour malentendants.
Cela ne se voit pas du premier coup d’oeil, et c’est au son de sa voix que le handicap se révèle. Mais si Florent a besoin de son père Régis pour pouvoir s’exprimer dans la vie de tous les jours, son talent sur le vélo, lui, n’a pas besoin de porte-voix. La preuve ? Sa convocation, il y a trois semaines, pour la sélection tricolore.
« Il y a eu un stage au préalable organisé par le directeur technique des malentendants pour voir les coureurs à sélectionner, raconte Régis. Lors du championnat dans l’Oise, pour l’épreuve de VTT, Florent a terminé deuxième sur une trentaine de participants. Ils prenaient les trois premiers. Pour la sélection sur route dans le Lyonnais, la sélection fut faite lors d’une cyclo sportive avec cinq cents participants, dont une quarantaine de malentendants. Florent a terminé vingtième et c’est un malentendant qui l’a remportée. » Les résultats sont probants pour ce jeune homme de 26 ans qui, chez les jeunes, a multiplié les titres au niveau régional en VTT. Des compétitions où le regard porté sur son handicap a rapidement été sacrifié sur l’autel de la puissance compactée dans ses mollets ! « Au début, à travers le directeur de course, les autres apprenaient qu’il était malentendant. Mais, désormais, il s’est fait connaître à la pédale. » Formé à l’ancien club « Urubu » à Villeneuve d’Ascq avant de passer par celui d’Hellemmes, Florent est depuis cette saison au VC Hem où, avec ses trois potes Jérôme Olbreck et Philippe Jewula, il a fait naître la section malentendants. Et le cyclisme s’accommode plutôt bien de ce handicap.
Des courses à l’instinct
« Dans la gestion de la course, ça ne change rien puisque les directives sont édictées avant le départ. Mais ensuite, ils courent plus à l’instinct, observent davantage les autres coureurs et calculent moins. Et quand ils décident d’attaquer, ils attaquent ! » Un retour à des courses d’antan plus folles, loin des consignes soufflées à plusieurs centaines de mètres de l’action dans le creux d’une oreillette… Dernièrement, Florent a surtout axé sa préparation sur le VTT, son premier amour, où il concourra à Vérone lundi et mercredi pour les épreuves individuelles et par équipes. Pour la route, où sera présent également le Grand-Synthois Jimmy Tomasina, il sera en fait remplaçant. Mais évidemment prêt à dépanner si besoin est, lui qui avale du bitume depuis huit années.
Le « Julien Absalon » du VC Hem ne voudrait en tout cas pas s’arrêter là. Quand on lui évoque les Jeux Olympiques pour malentendants l’an prochain à Taipei, à Taiwan en Asie, les orbites sont grandes ouvertes. Et là pas besoin de mots pour comprendre que l’envie et la passion sont chevillées au corps. Et à la bicyclette.

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 23/05/2008 à Tourcoing (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.