La main des sourds

Déclaration de revenus :les impôts font des gestes

Joël Hemery a appris le langage des signes pour recevoir les personnes sourdes ou malentendantes.

L’AN dernier, les services fiscaux de l’Aisne ont mis en place un accueil spécial pour les personnes sourdes ou malentendantes afin de faire tomber la barrière de la langue.
Pour ce faire, un agent a suivi une formation au langage des signes. Joël Hemery est particulièrement motivé, souffrant lui-même d’une déficience auditive.
Et il en faut de la volonté car l’apprentissage du langage des signes n’est pas simple.
« C’est très lourd, surtout quand on ne pratique pas, comme moi, tous les jours », témoigne Joël Hemery. Lui lit plutôt sur les lèvres.
« Du reste, dans les permanences, il y a les personnes qui lisent sur les lèvres ou celles qui préfèrent le langage des signes. Il y a par ailleurs plus de personnes malententandes, des personnes âgées notamment, que des personnes sourdes. »
Le langage des signes doit en outre se plier au jargon des impôts.
Avantages fiscaux
« Quand on parle la même langue, c’est plus facile. Et l’an dernier, les personnes que j’ai reçues étaient très satisfaites. Cela facilite la déclaration. C’est d’autant plus important cette année que la déclaration de revenus servira également à la caisse d’allocations familiales pour le calcul des prestations. »
Les sourds ou malentendants ne sont pas encore toujours au fait des avantages fiscaux dont ils peuvent bénéficier, comme la demi-part supplémentaire ou les déductions possibles après des aménagements chez eux.
« Nous avons cette année pris contact avec toutes les associations. Elles sont très intéressées. »
Pour l’accueil des personnes sourdes et malentendantes*, les services fiscaux disposent en outre d’un outil spécifique comme une boucle magnétique.
Ce casque permet aux malentendants d’entendre parfaitement ce qu’on leur dit, en toute confidentialité.
« Les personnes sont de toute façon reçues dans un bureau, seules », explique François Delaval, responsable du centre des impôts de Laon.
Ce dernier confirme que les sourds et les malentendants ne sont pas les seules personnes handicapées faisant l’objet d’un traitement spécifique.
Nous avons une rampe d’accès et un ascenseur pour les personnes handicapées moteur. Elles aussi sont reçues prioritairement, dans un bureau à part, au même titre que les femmes enceintes par exemple. »
L’accueil des contribuables est du reste quelque chose d’assez lourd à gérer en cette période de déclaration de revenus.
Sur Laon, 4 100 personnes s’étaient déplacées au centre de la cité administratif l’an dernier. Ledit centre avait par ailleurs reçu plus de 7 200 appels.
« Nous assurons un accueil primaire pour les renseignements les plus simples ou pour les personnes qui souhaitent retirer un formulaire.
Lorsque la situation est plus complexe, la personne est elle aussi reçue à part dans un bureau. ».
Par ailleurs, une vidéo présentant les avantages fiscaux pour les handicapés en langage des signes existent encore sur le site www.impots.gouv.fr.
Yann Le Blévec
*Permanences jusqu’au 30 mai à Laon (sauf les 13, 16, 19, 23, 26 et 27 mai), de 8 h 30 à midi et de 13 h 30 à 16 h 30. Du 19 au 30 mai, les centres des impôts seront en outre ouverts jusqu’à 13 heures et 17 h 30.

Source : http://www.lunion.presse.fr © 10 Mai 2008 à Laon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.