Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

La Macif sait se faire entendre des sourds et malentendants

Handicap. L’assurance mutualiste développe un service d’accueil original

Au premier étage de la MACIF, avenue des Pyrénées, Nathalie Meillaud a deux écrans d’ordinateur devant elle. Tous les deux connectés à Internet, mais l’un réservé aux sourds et malentendants.
Quand un internaute se signale sur ce dernier, la téléconseillère n’en perd pas le sourire,
mais la voix et ses mains s’envolent dans un langage qu’elle partage avec son interlocuteur.
« Il y a trois ans, la MACIF m’a proposé une formation, explique-t-elle. J’ai appris la langue des signes à l’Iris à Colomiers. Nous sommes deux à l’avoir fait à Muret, avec Stéphanie Richard ». Une fois par semaine, le jeudi après-midi, elle quitte l’écran pour assurer une permanence au bureau pour les sociétaires sourds qui désirent la rencontrer.
SUR LE BOUT DES DOIGTS
« Les sourds mènent une vie sociale et professionnelle normale, souligne le responsable muretain Patrick Cucchi, ils n’ont pas besoin de garanties spécifiques, mais de dispositifs d’accueil et de communication adaptés ».
C’est pour cela qu’il a souhaité se mettre au diapason du projet national lancé en 2003 en région Centre Ouest Atlantique. Un site Internet a été développé : www.macifsourds.com. Les sourds peuvent aussi activer les services d’assistance par SMS (ou fax) en cas d’accident, de dommages sur leurs habitations ou d’immobilisation suite à une maladie. « Cela permet de réduire leur angoisse lorsqu’ils sont seuls devant les difficultés quotidiennes ». Franck ne « signe » rien d’autre sur l’écran de Nathalie. « Je peux poser beaucoup de questions, parce que je n’ai pas l’habitude d’avoir autant d’explications. Je suis donc bien assuré. J’ai une « web cam » (un petite caméra) à domicile, cela m’aide bien ». Nathalie reçoit trois ou quatre connections par semaine, de toute la France. « Au départ, les sourds pensaient qu’il s’agissait d’un service de discussion, mais ils ont vite compris que c’était du sérieux ».
La MACIF est le premier assureur mutualiste à avoir développé un service d’accueil de ce type : on devrait les voir se développer dans les services publics dans les années qui viennent.

Source : http://www.ladepeche.fr © 28/03/2008 à Haute-Garonne (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.