La main des sourds

Se comprendre entre sourds et entendants

Michel anime un jeu exigeant des qualités de mime.

L’association qui oeuvre aux rencontres entre sourds, malentendants et entendants, Aimelsf,met en avant le jeu pour développer les échanges. Elle recherche un local pour pouvoir s’agrandir.

« Taillez votre moustache ! ». Michel Bouyer lance ainsi quelques conseils à son interlocuteur. Michel est sourd et pour « lire sur les lèvres », il faut donc voir les lèvres ; il faut bien le fixer, mettre son visage dans la lumière, ne pas mastiquer… Ces petites choses améliorent la communication entre ceux qui n’entendent
pas ou très mal et ceux qui ont une bonne audition.

Michel Bouyer est le président de Aimelsf, association créée il y a quatre ans et qui a pour mission de développer les échanges entre sourds, malentendants et entendants et de promouvoir la langue des signes.

Promouvoir la languedes signes

C’est justement pour apprendre la langue des signes que Murielle Breton a rejoint l’association. Elle n’a pas de lien avec des personnes sourdes. « Je travaille à la mairie de Nantes, explique-t-elle. Nous avons parfois à répondre à des personnes handicapées. » Murielle est secrétaire de l’association et sert souvent d’interprète.

« Notre rôle n’est pas d’enseigner la langue des signes, mais d’initier et surtout de diriger les gens vers des structures compétentes », explique Béatrice Gobin-Bailly, ancienne élève de l’école Alexandre-Plancher à Rezé où des enfants sourds sont scolarisés. « À l’époque, les enfants valides n’apprenaient pas le langage des signes. »

Aujourd’hui, beaucoup l’apprennent afin de mieux communiquer avec leurs petits camarades. Béatrice est secrétaire adjointe de l’association. Peu à peu, les choses s’améliorent. « Ce matin même, nous avons reçu cet avis d’une boutique de France-Télécom qui a mis en place un accueil spécialisé », se réjouissait Michel Bouyer. Michel, Murielle, Béatrice, Sylvain Guibert (Trésorier), Delphine Jaunet (membre du bureau et conseillère) sont parmi les 38 adhérents dont une majorité est des entendants.

Samedi après-midi, ils goûtaient les crêpes et jouaient au foyer de l’amicale de Pont-Rousseau. Le jeu est essentiel pour l’apprentissage de la communication. Des jeux, dames ou échecs, se jouent dans le silence. D’autres demandent un échange. « Nous avons conçu un jeu des 7 familles qui exigent de communiquer par les signes. » Michel a animé un jeu qui révélait des talents de mime.

Rencontres amicales, visites de musées, soirées contes, conférences… les sourds ont de plus en plus les mêmes activités que les valides.

Basée à Rezé, l’association voudrait bien disposer d’un local pour développer ses activités. Pratique : aimelsf44@yahoo.fr ; SMS au 06 73 64 75 60 ; fax au 02 40 26 25 15

Source : http://www.ouestfrance.fr © 02/04/2008 à Nantes (France)

1 commentaire
  1. castets philippe dit

    bonjour
    je recherche à rencontrer des personnes sourdes ou malentendantes dans la Vienne ou en Poitou Charente
    pouvez vous m’indiquer un site de rencontre, une association un club de loisirs ouverts aux entendants.
    merci
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.