La main des sourds

A V.-Hugo la langue des signes en option au bac

L’atelier de langue des signes fonctionne depuis 2005 dans l’établissement. Désormais, c’est

Jonathan, Audrey, Marie, Solweig, Célia et Mme Le Doujët, une enseignante, en leçon de gestes avec Jean-Pierre Tafzi

une option, au baccalauréat.

Le cours se déroule en silence. Ici, ce sont les gestes qui parlent. Jean-Pierre Tafzi s’adresse à chacun dans son langage. Car, sourd de naissance, II ne parie pas. A Hugo, il apprend comment communiquer par les signes.Cet atelier fonctionne depuis 2005, à l’initiative de Mouche Zétunian. professeur d’économie. « L’idée est née en 2004. Des lycéens avaient travaillé sur le thème de l’insertion. » rappelle Michel Coussi, le proviseur. Hors cours officiels, l’atelier a littéralement explosé
avec près de cent inscrits, la première année. S’y côtoient élèves, enseignants et personnels de service.
En classe, les élèves répètent les gestes du maître. « C’est comme quand on apprend une langue étrangère. A la différence qu’on travaille très fort le visuel. » Les mains sont-elles seules à parler ? « Non, les bras aussi. Et puis tout le corps, en particulier les expressions du visage, yeux et bouche sans lesquels il n’y a pas de communication. »
Jean-Pierre Tafzi est-il content de ses élèves ? « Que oui, répond la traductrice. Je suis étonné qu’ils apprennent si vite. Et plus vite que les adultes. » La pédagogie, il connaît, car il enseigne aussi à l’université de Rennes 2.
L’établissement va transformer l’essai. Les autorités académiques ont donné le feu vert pour que cette discipline figure comme option au bac. «Nous sommes le premier lycée à proposer cet enseignement en Bretagne, en option facultative.» Les jeunes confirment cet intérêt : «Déjà, c’est bien pour la culture générale. C’est un plus sur le CV et encore mieux si on veut travailler dans le social.» Concrètement, l’épreuve consistera à visionner les images d’un film et à les commenter.
Nouvelle option, en sciences
Le lycée a aussi l’aval pour une option sciences qui regroupe les mathématiques, les sciences physiques, les sciences de ta vie et de la terre. Cet enseignement pluridisciplinaire par excellence permet aux élèves d’acquérir une démarche expérimentale, tout en développant leur curiosité scientifique dans les trois disciplines.
Pratique. Parents et futurs élèves découvriront ces deux expérimentations, aux Portes ouvertes, samedi 15 mars, de 9 h à 12 h. On y découvrira aussi tous les enseignements et options de détermination ainsi que les lieux de vie.

Source : Ouest-France © – 13/03/2008 à Hennebont (France)
Merci à J-P Tafzi pour Info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.