La main des sourds

“Le Matin” n’a pas assez respecté la vie privée d’une victime

Le Matin” est épinglé par le Conseil suisse de la presse pour n’avoir pas suffisamment respecté la vie privée d’une victime lors d’un compte rendu de procès en mai 2007. Le journal a donné des
informations qui permettaient d’identifier la victime.
L’affaire concernait une adolescente sourde-muette qui avait été victime d’agressions sexuelles commises par deux hommes. En mentionnant à la fois l’origine africaine de la victime et son handicap relativement rare, “Le Matin” la rendait reconnaissable, estime le Conseil de la presse dans un arrêt.
Le titre romand a ainsi violé la disposition de la “Déclaration des devoirs et des droits du/de la journaliste” portant sur le respect de la vie privée. Les victimes d’affaires de moeurs doivent être protégées avec soin contre tout risque d’identification, rappelle le Conseil de la presse.

Source : http://www.edicom.ch © – 14/11/2007 à Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.