La main des sourds

« On veut des cours 100 % langue des signes »

C’est la demande de parents qui viennent de retirer leurs enfants sourds d’un centre spécialisé à Angers. L’inspecteur d’académie les reçoit mercredi prochain.

Ils sont en colère et réclament un enseignement en langue des signes, et uniquement en langue des signes, pour leurs enfants. Des parents d’élèves sourds, scolarisés au centre adapté Charlotte-Blouin, situé juste derrière l’hôpital d’Angers, viennent de retirer leurs enfants de l’établissement. « Nous menaçons de quitter la région si aucune solution n’est trouvée », affirment-ils. Comme c’est le cas à Toulouse, Bordeaux et Lyon, les parents réclament la mise en place d’une Clis (Classe d’intégration scolaire) au sein d’un établissement angevin classique, c’est-à-dire « entendant ». Et non des cours bilingues (langue orale et langue des signes) dans un établissement spécialisé. « Cela permettrait de leur dispenser un enseignement 100 % en langue des signes. Pour certains enfants, il s’agit de leur langue maternelle. Et cet enseignement qu’ils n’ont pas leur fait prendre du retard : nous craignons l’échec scolaire », estiment-ils.
Daniel Auverlot, inspecteur d’académie, a réagi hier soir. « Ces parents étaient déjà venus nous voir il y a deux ans. Nous avions accédé à leur demande, mais nous ne souhaitons pas uniquement mettre en place un enseignement basé sur la langue des signes. Nous considérons que l’intégration du handicapé passe par un enseignement mixte, y compris à l’oral. J’ai eu la surprise, cet été, de recevoir un courrier de la part de ces parents. Je leur ai donné rendez-vous mercredi prochain, pour tenter de comprendre pourquoi, deux ans après, ils trouvent que la qualité n’est pas au rendez-vous. » Une Clis pour les sourds dans le département · « Il n’y aurait pas les effectifs correspondants. »

Source : http://www.ouest-france.fr © – 09/11/2007 à Angers (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.