La main des sourds

Les sourds décidés à se faire entendre

L’émission «Signes» de la TSR fête ses 25 ans ce soir. Mais la chaîne romande négocie toujours la traduction de son «Téléjournal» en langue des signes. La nouvelle Loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV) prévoit en effet de rendre accessible aux malentendants et aux malvoyants une proportion appropriée des émissions. La porte-parole de la TSR assure que l’interprétation du TJ en langué des signes est pour bientôt. De quoi réjouir le présentateur Darius Rochebin (à d.j, photographié ici à l’occasion de la préparation de l’émission spéciale «Signes» diffusée ce soir.

Les sourds de Suisse se font entendre

Pionnière parmi les programmes télévisés européens, l’émission en langue des signes de la TSR fête ses 25 ans. L’anniversaire se déroule sur fond de négociations entre la Fédération Suisse des Sourds et la SSR. L’accord prévoit la transcription du TJ en langue des signes.

La Suisse compte environ 10 000 sourds et plusieurs centaines de milliers de malentendants. Ce soir, toute léquipe de lémission sera mobilisée pour tenter de répondre aux questions que se pose le public à propos de la surdité. Ci-dessus, Stéphane Beyeler, Joëlle Crettin et Christian Gremaud, présentateurs de lémission.
La Suisse compte environ 10 000 sourds et plusieurs centaines de milliers de malentendants. Ce soir, toute l’équipe de l’émission sera mobilisée pour tenter de répondre aux questions que se pose le public à propos de la surdité. Ci-dessus, Stéphane Beyeler, Joëlle Crettin et Christian Gremaud, présentateurs de l’émission.

Comptant parmi les émissions les plus anciennes de la Télévision Suisse Romande, après Temps présent et A bon entendeur, l’émission SIGNES fête cette année ses 25 ans. Un quart de siècle célébré ce soir avec une émission spéciale co-animée par Darius Rochebin et Monique Aubonney. Une soirée d’anniversaire comme une autre si ce n’était les négociations en cours entre les associations de personnes handicapées, notamment la Fédération Suisse des Sourds, et la SSR-SRG Idée Suisse. Imposés par l’entrée en vigueur en avril dernier de la nouvelle Loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV), ces accords prévoient notamment l’interprétation en langue des signes du très populaire Téléjournal de 19 h 30.
Le TJ bientôt signé?
Selon ces textes, les diffuseurs proposant des programmes nationaux et régionaux-linguistiques doivent en effet rendre accessible aux malentendants et aux malvoyants une proportion appropriées de leurs émissions. Une prescription que le Conseil fédéral a concrétisé comme suit:
• La SSR est tenue d’augmenter peu à peu jusqu’à un tiers du temps total de transmission la proportion d’émissions télévisées sous-titrées diffusées dans le cadre du programme rédactionnel de chaque région linguistique.
• La SSR doit diffuser quotidiennement dans chaque langue officielle au moins une émission d’information transcrite en langage des signes
• La SSR doit diffuser mensuellement dans chaque langue officielle au moins deux films comportant une description audio pour les malvoyants. La moitié de ces films doit être constituée de productions suisses.
• Les diffuseurs de programmes de télévision nationaux ou régionaux-linguistiques qui ne diffusent pas leur programme en collaboration avec la SSR doivent proposer aux malentendants ou aux malvoyants au moins une fois par semaine, aux heures de grande audience, une émission adaptée à leurs besoins.
Les différentes parties avaient jusqu’à fin septembre pour définir ensemble le contenu et le volume des prestations à fournir ainsi que le calendrier d’exécution.
Aujourd’hui qu’en est-il? «Les accords sont en cours de signature, affirme Max Gurtner, chef de la communication de la SSR. Plusieurs associations sont concernées. Il n’a donc pas été possible d’aller plus vite. Mais-nous sommes prêts. La SSR ainsi que ses unités diffuseront prochainement un communiqué de presse avec toutes les informations notamment une liste de tous les nouveaux services proposés.»
Cheffe de presse à la TSR. Barbara Balmer confirme que le TJ en langue des signes est pour bientôt: «Nous attendons la fin des négociations au niveau national. Les discussions avec les futurs interprètes ne sont par ailleurs pas terminées. Mais l’entrée en vigueur des premières dispositions est prévue pour 2008. C’est une obligation légale.»
Max Gurtner ajoute par ailleurs que l’entreprise publique n’a pas attendu la nouvelle loi pour prendre des mesures à l’attention des personnes handicapées. Presque aussi ancienne que les émissions pionnières de la BBC, SIGNES est en effet un témoin historique de l’esprit d’ouverture de la TSR. Des espoirs régionaux
«Notre langue, la langue des signes a été interdite durant des générations, témoigne le président de l’Association des Sourds d’Yver-don et environs (ASYE), Olivier Trolliet. Ce n’est que récemment, en 1994, que les Chambres Fédérales l’ont reconnue officiellement. C’est un pas important, mais la lutte continue pour la reconnaissance des droits de notre communauté. Nous espérons qu’avec la révision des différents textes législatifs, notamment la loi sur l’égalité mais également la LRTV, nos besoins seront davantage pris en compte. Pour obtenir des informations visuelles dans les transports et les lieux publics, et surtout une augmentation des émissions télévisées sous-titrées et interprétées en langue des signes.» H.lsoz •
T’es sourd ou quoi? Emission spéciale anniversaire sur TSR2, à 20 h 05.

Source : La région © – 15/10/2007 à Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.