La main des sourds

Info

Il est possible qu’un jour vous aperceviez sur un terrain de foot à Auray un arbitre sans sifflet et qui agite un mouchoir de couleur. Ce professionnel officie tout
simplement dans un match de l’Olympique des sourds. Il existe, en effet, un club basé à la Chartreuse qui propose du football et de la pétanque en compétition, ainsi que du volley et du badminton en loisirs.

Les membres de l’Olympique des sourds du pays d’Auray se réunissent pour le sport et pour le plaisir
Les membres de l’Olympique des sourds du pays d’Auray se réunissent pour le sport et pour le plaisir

Certes, aujourd’hui la tendance est à l’intégration. Les malentendants se mêlent aux entendants, à l’école comme dans des clubs sportifs, dès le plus jeune âge. Pourtant ce n’est pas toujours facile pour les uns comme les autres. À l’Olympique des sourds du pays d’Auray, qui compte une trentaine de membres, joueurs et dirigeants confondus, tous sont malentendants. « Souvent les gens ne savent même pas que l’on existe, alors qu’on sait qu’il y a beaucoup de sourds dans le département », confie la tonique Delphine Samedy, trésorière de l’association. L’appel est lancé auprès de ceux qui veulent intégrer les équipes, « car le recrutement est parfois compliqué, faute de candidats ».
Champions de fair-play
Le club adhère depuis cette année, à la Fédération française handisport. La pratique sportive est ce qui réunit ces jeunes, et moins jeunes, qui ont entre 18 et 40 ans environ. Parmi les adhérents, ils sont 18 au sein de l’équipe de football, seule formation de sourds du département. Certains joueurs viennent même de Quimper ou de Brest. Ces joueurs de l’Olympique participent au championnat de zone (le grand Ouest), ils y affrontent les équipes de Saint-Brieuc, Rennes, Angers et Nantes. Ils participent aussi au championnat et à la coupe de France. La première rencontre de cette nouvelle saison aura lieu samedi à Angers, match qui lancera le championnat régional. Ils se déplaceront, une semaine après, à Valenciennes pour la coupe de France. En 2006, les footballeurs étaient demi-finalistes de cette coupe. À la saison dernière, ils ont terminé 7 e des championnats de France mais ont décroché le titre de champion de France du fair-play. À leur palmarès également, un titre de champion de Bretagne pour la saison passée ; ces amateurs du ballon rond se retrouvent le mercredi soir, de 18 h 30 à 21 h, sur le terrain Saint-Joseph pour les entraînements. Quatre licenciés du club s’adonnent à la pétanque et s’ils participent à des compétitions, ils n’ont encore remporté aucun trophée, mais qu’importe, le plaisir du jeu reste intact. Les boulistes se réunissent un lundi par mois. Le volley et le badminton restent pour l’instant des activités loisirs.
Ensemble pour le plaisir
Ensemble sur les terrains, ils le sont aussi au sein de leur foyer, sur le site de la Chartreuse à Brec’h, quand de grands événements sont retransmis sur le petit écran. C’était le cas dimanche. Un groupe, mixte, s’est retrouvé pour soutenir les Bleus qui affrontaient la Géorgie. « Avec notre club, ce qui compte, c’est surtout passer de bons moments ensemble », explique Delphine. Elle ajoute : « On organise aussi des sorties paintball ou des tournois de jeux vidéos ». Ça permet en plus de faire entrer l’argent dans la caisse, car c’est une grande difficulté pour le club qui a du mal à s’imposer auprès des instances et à décrocher des subventions. « Même si ça va mieux depuis l’année passée », expliquent-ils, « notamment avec la mairie d’Auray ».


Source : http://www.letelegramme.com © – 03/10/2007 à Auray (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.