La main des sourds

La Marseillaise en langage des signes

Dimanche 30 septembre, en ouverture du match France-Géorgie, quinze personnes sourdes entonneront la Marseillaise aux côtés des joueurs… en langage des signes.

Ils vont « chanter », la Marseillaise, ou plutôt la « signer », aux côtés des joueurs du XV de France. Pour ces quinze personnes sourdes, interpréter l’hymne national en public, et, qui plus est, dans la cité Phocéenne, c’est tout un symbole.
Symbole, d’abord, de la reconnaissance de leur langue, confisquée en 1880 par le Congrès de Milan et reconnue comme langue officielle en France depuis 2005. Symbole ensuite de la transmission, et de la convivialité auprès d’un public qui, d’ordinaire, ne partage pas avec les autres ces premières minutes de match qui font monter la pression. Symbole, encore, de la lutte contre les différences, puisque cette initiative publique rappelle que la surdité est la source de nombreux problèmes d’illettrisme.
Créée initialement pour l’inauguration de la bibliothèque de l’Alcazar, cette traduction de trois couplets de la Marseillaise en langage des signes aura demandé l’implication de trois personnes sourdes, et l’aide, notamment, de l’historien Michel Vovelle, venu apporter son soutien, en voisin d’Aix-en-Provence.

Les “signes” de la Marseillaise

Source : http://www.lexpress.fr © – 25/09/2007 à Marseille (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.