Une visite signée

0

Pour un deuxième été consécutif, des étudiantes sourdes travaillent comme guides au parc de l’Artillerie. Une occasion rêvée de développer de nouvelles habiletés pour des jeunes femmes qui aiment le contact avec le public et qui veulent élargir leurs horizons.

Le parc de l’Artillerie compte trois guides sourdes dont Rachel Filion et Patricia Bertrand-Bélanger, qui entourent ici Amélie Gagnon, leur aide à la communication, dans le mess des officiers de la redoute Dauphine. Les deux premières portent l’uniforme d’officier. Patricia (à droite) demande « veux-tu du thé ? », dans la langue des signes du Québec; Rachel lui répond « s’il vous plaît » dans la même langue.
Le parc de l’Artillerie compte trois guides sourdes dont Rachel Filion et Patricia Bertrand-Bélanger, qui entourent ici Amélie Gagnon, leur aide à la communication, dans le mess des officiers de la redoute Dauphine. Les deux premières portent l’uniforme d’officier. Patricia (à droite) demande « veux-tu du thé ? », dans la langue des signes du Québec; Rachel lui répond « s’il vous plaît » dans la même langue.

Rachel, Jacinthe et Patricia guident la clientèle sourde dans la visite du parc, font de la sensibilisation auprès des employés de Parcs Canada et jouent, même pour les entendants, une saynète d’animation dans le mess des officiers.

Grâce à un implant cochléaire et à une éducation oraliste, Rachel Filion parle avec beaucoup d’aisance. Cette étudiante au doctorat en psychologie clinique à l’Université Laval est l’une des premières sourdes capables de s’exprimer oralement dans la région de Québec. L’emploi avec le public que lui a offert Parcs Canada, grâce à un programme Jeunesse Canada au Travail, représentait une ouverture intéressante pour la jeune femme de 24 ans qui veut travailler plus tard avec les enfants sourds et avec les parents de ces enfants.

« Peut-être que j’aurais continué à faire du travail de bureau comme avant (si ce n’avait été de l’emploi de guide), mais à un moment donné, j’aurais décidé de prendre plus de risque… », dit-elle.

La plus jeune du trio, Patricia Bertrand-Bélanger, ne parle pas et n’utilise que la langue des signes du Québec pour s’adresser aux visiteurs du parc, avec la traduction simultanée effectuée par Amélie Gagnon.

Patricia, qui n’a que 17 ans, démontre un aplomb stupéfiant comme guide animatrice, costumée en officier britannique qui fait les honneurs de « son » mess. « C’est super, j’aime ça à 100 % », dit-elle par l’entremise d’Amélie qui sert d’aide à la communication pour ces jeunes femmes.

Patricia fréquente l’école secondaire régulière à Charny où elle bénéficie de l’assistance d’une interprète pour suivre les cours. « Mon rêve, dit l’adolescente, est d’étudier à l’Université Gallaudet (cette institution située à Washington enseigne en langue signée américaine) et de devenir avocate ou peut-être aussi de travailler dans un domaine relié à la biologie, puis de voyager dans le monde. »

Les deux jeunes femmes ont d’ailleurs beaucoup apprécié les contacts avec les Européens et Américains sourds qui ont visité le parc cet été.

Avide de connaissances et de communications, l’adolescente applaudit la décision récente du CTRC d’obliger les diffuseurs télé à « signer » toutes les émissions à compter de 2008. « Ça me met en rogne de ne pas avoir accès à toutes les émissions télé. »

Le programme d’emplois d’été pour étudiants sourds est un projet-pilote de sept ans, qui vient à terme cet été. Le bureau de Parcs Canada à Québec y a adhéré l’an dernier à l’occasion du congrès des sourds du Canada qui a eu lieu dans la capitale.

Patricia espère qu’on prolongera le programme, ce qui permettrait de produire, l’été prochain, un vidéo-guide pour les visiteurs non-entendants du parc de l’Artillerie. Il restera à trouver des signes pour certains mots inconnus en LSQ (langue des signes du Québec), tels « redoute », « artillerie », dit-elle.

La population sourde de Québec est évaluée à 1000 personnes; celle de Montréal est cinq fois plus importante. Des tours guidés en langue signée ont lieu sur réservation, du mardi au samedi jusqu’au 31 août.

Source : http://www.cyberpresse.ca © – 22/07/2007 à Canada

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.