A la une

La langue des signes fait voir l’orage aux petits

Pour faire l’orage, « tu fais des zigzags avec les doigts et tu roules bien des yeux. » Clara mime. Le résultat est parlant. Et la fillette sait « aussi dire la pluie et la neige et puis l’arc-en-ciel » sans un mot, en gestes subtiles.

Avec sa formatrice en langue des signes, Alicia, tous les copains du CP de l’école Clapas ont aussi pris un prénom « qui nous ressemble ». Les mains se délient. Voici Queue de cheval, Mèche qui rebique, Barrette, Taches de rousseurs… Depuis septembre, tous ces surnoms ont évolué « comme on change ». « Sauf celui de notre maîtresse Agnès, qui est grande avec un long cou et se signe comme la girafe. » Et sur le banc, sans lever la voix, Emma Coupe au carré promet d’« appeler Matisse la fossette “Cochon” s’il continue à mettre tous ses doigts dans le nez ».
Durant quarante-cinq minutes, Alicia (sourde de naissance « et pas du tout muette puisqu’elle signe », dit Marion, de l’Association générale des sourds de Montpellier et sa région) capte l’attention des petits. Sans la lâcher des yeux, ils saisissent la moindre consigne. Par « son expression, sa façon de bouger, elle nous raconte plein d’histoires. Elle nous apprend des jeux, à reconnaître les couleurs, les animaux et puis le temps qu’il fait. »
Pour les gamins, visiblement, l’apprentissage est un régal. Et pour l’institutrice, cette « pratique de l’écoute s’accorde aussi avec observation et respect ». Elle permet d’affiner la motricité… Celle qui sera exigée pour bien écrire. Alicia précise que les petits apprennent vite : « Ils ont l’imaginaire vif et la mémoire souple. Ils retiennent. » Ils « savent s’en servir », apprécie Agnès. C’est la récréation.
Les CP s’égayent dans la cour alors que les maternelles s’assoient sur le banc. Joshua, garçon aux boucles blondes, observe les adultes, saisit le regard d’Alicia et parle très vite avec les mains. « Ses parents sont sourds. Il connaît la langue des signes et dit qu’il est content que ses amis puissent lui répondre maintenant. » Le garçon près de lui fait les marionnettes avec les mains. En langue des signes, ça veut « juste dire “Bravo” », sourit Joshua.

Source : http://www.midilibre.com30/04/2007 à Hérault (France)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.