A la une

Déclaration d’impôt : les sourds rassurés

Encore moins simple de remplir sa déclaration de revenus lorsqu’on est sourd. La langue des signes ne traduisant pas le verbiage administratif.

Jean-Marie Gateau et Hubert Chalet devant une fiche d’impôt : le débat est animé.

« Vous avez vu la fille dans les retranscriptions des débats de l’Assemblée Nationale · Elle va trop vite, on ne comprend rien » plaisante Hubert Chalet, en direction de Jean-Marie Gateau ! Le premier est médiateur spécialisé, le second président de leur association, « Fais-moi signe ! »

Derrière eux, la salle des débats est silencieuse, mais de nombreuses mains s’agitent. Hier après-midi, « Fais-moi signe ! » organisait une rencontre avec les sourds et les malentendants, pour les aider à remplir leur déclaration de revenus. Vingt-six sourds et malentendants sont reçus à la Chambre de commerce par Francis Cabon, directeur départemental des impôts. De fausses déclarations sont distribuées, afin de procéder à une simulation avant l’arrivée du courrier fatidique, début mai. Puis un film du conseil général est diffusé, répondant aux questions que sourds, mais aussi entendants, se posent au moment de remplir leurs déclarations.

« Dès que c’est un peu compliqué, on se perd» confie Daniel, sourd et président de l’Association des sourds de Loire-Atlantique. Il évoque aussi « le manque d’information et des problèmes de lecture » qui rendent les impôts, comme toute autre démarche administrative, si difficile à remplir pour les personnes souffrant de problèmes de communication. C’est pour cela qu’il sollicite souvent « Fais-moi signe ! » qui propose un médiateur spécialisé.

Des démarches comme celle de cet après-midi sont très attendues des sourds et malentendants. « Le rapprochement avec le monde des entendants n’aboutit pas toujours à une véritable réciprocité », déplore Hubert Chalet. Pourtant, des mesures très concrètes pourraient être prises pour changer la vie quotidienne des personnes qui ont des problèmes d’audition. Quand on demande à Daniel quelle mesure aimerait-il que le (ou la) prochain(e) président(e) de la République prenne en faveur des sourds et malentendants, il répond immédiatement : « Que les informations télévisées soient sous-titrés en langue des signes. »

La prochaine rencontre avec « Fais-moi signe ! » aura lieu le 11 mai, dans les locaux de la Cram, à Nantes, et portera sur les retraites complémentaires. Contact : tél. 02 51 83 05 05.

Source : http://www.ouest-france.fr21/03/2007 à Nantes (France)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.