Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

La gendarmerie à l’écoute des sourds-muets

Les sourds et muets de la Haute-Vienne peuvent désormais contacter eux-mêmes la gendarmerie en cas de problème… comme tout le monde. L’idée est simple, mais elle est unique en France.

L’initiative est unique en France. La gendarmerie de la Haute-Vienne vient de mettre en place un système pour que les sourds, les malentendants et les personnes muettes puissent alerter eux-mêmes la gendarmerie en cas de problème. Une « mini-révolution » qui étonne par sa simplicité : un fax ou un SMS est envoyé aux gendarmes avec la nature de l’incident et l’identité de l’expéditeur. L’idée est tellement évidente qu’on se demande pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt. Peut-être personne ne se sentait il véritablement concerné par le passé… Il suffit pourtant d’imaginer, l’espace de quelques secondes : un incendie ravage votre habitation, vous êtes victime d’un accident de la route… mais vous êtes privés de parole,
vous ne pouvez pas alerter les secours. « Nous n’avions pas de vie privée »La maison des sourds de la Haute- Vienne, à l’origine de cette évolution, a reçu un accueil favorable de la gendarmerie. « Par un système de fax pré rempli, ou un système d’envoi de SMS, nous pouvons désormais être directement contactés » se félicite le commandant Israël. « Immédiatement, lorsque nous recevons ce fax au
centre opérationnel, nous envoyons une équipe au domicile de la personne
». Au-delà de l’aspect purement technique, du gain de temps pour les victimes, Davy Lacroix, vice-président de l’association souligne le pas incroyable que constitue cette initiative. En voyant ses gestes rapides, son visage qui s’illumine, on partage son enthousiasme. À ses côtés, la responsable du service social de la maison des sourds, Anne Marie Roca traduit.« Mes parents étaient sourds eux aussi. Avant, quand ils rencontraient un problème, ils appelaient les voisins, qui alertaient à leur
tour les gendarmes. Ils dépendaient totalement des entendants. Les voisins connaissaient tout de la vie de mes parents. Croyez-moi, c’est dur de devoir partager tout le temps sa vie privée. Enfin la France se réveille » sourit-il. Sophie Vouzelaud, 1ère dauphine de l’élection des Miss France n’avait pu se déplacer, hier, pour communiquer sur l’opération. La jeune femme, originaire de la Haute-Vienne a jeté un coup de projecteur, en France, sur les difficultés des sourds, malentendants et muets. Elle s’est logiquement associée à l’idée d’Anne-Marie Roca. « Le Samu des trois départements utilise ce système. Désormais nous souhaitons l’étendre à la police, aux pompiers, en Haute-Vienne, Creuse, et Corrèze. » L’idée, en tout cas, facilitera grandement la vie des 5.000 sourds et malentendants.

Source : http://www.lepopulaire.fr – 06/04/2007 à Haute Vienne (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.