Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Internet au secours des sourds

La candidate se veut exemplaire sur le terrain du handicap. Pour ce faire, le PS dispose d’une brigade de choc : la section des sourds et malentendants socialistes. Leur blog propose ainsi une version du « pacte présidentiel » en langue des signes.

INTERNET AU SECOURS DES SOURDS

21 février. En meeting près de Caen, Ségolène Royal innove : à sa demande, toute la salle agite les mains en l’air. Il s’agit de la traduction des applaudissements en langage des signes. À Villepinte, son discours était sous-titré sur des écrans géants. La candidate se veut exemplaire sur le terrain du handicap. Pour ce faire, le PS dispose d’une brigade de choc : la section des sourds et malentendants socialistes. Leur blog propose ainsi une version du « pacte présidentiel » en langue des signes. La blogosphère PS propose aussi quelques fichiers de sous-titres, ainsi que la transcription écrite de la prestation de Royal sur TF1, dans « J’ai une question à vous poser ».

Une question de moyens ?

« Peut mieux faire », affirme Jérémie Boroy, président de l’Union nationale pour l’insertion sociale des déficients auditifs (Unisda), qui interpelle les candidats. Seuls Royal, Dupont-Aignan, Lepage et Besancenot ont répondu. Pas de réaction à l’UMP. Sarkozy avait pourtant choisi de sous-titrer ses voeux aux Français, contrairement à son adversaire PS. Une dizaine de meetings ont été accompagnés d’une traduction en langage des signes… « C’est novateur mais insuffisant puisque la majorité des personnes sourdes ne connaît pas la langue des signes », estime l’Unisda. Quant aux petits candidats, ils avancent leurs « ressources extrêmement modestes » pour justifier l’absence de sous-titrages. À y regarder de plus près, les bonnes volontés semblent davantage manquer que les deniers : les « fansubbers », ces fanatiques de séries japonaises, ne réalisent-ils pas, à la limite de la légalité mais toujours bénévolement, des sous-titres de qualité en moins de 24 heures ?

Source : http://www.lefigaro.fr – 02/03/2007 à France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.