Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

International Visual Theatre. Direction Emmanuelle Laborit

OUVERTURE le 16 janvier 2007 de l’International Visual Theatre (IVT)

Direction Emmanuelle Laborit

7, cité Chaptal – 75009 Paris Renseignements : 01 53 16 18 10 / www.ivt.fr

Discours de Anne Hidalgo :
Monsieur le ministres, Mesdames et messieurs les élus, mesdames messieurs

Que de chemin parcouru !

Depuis qu’avec Jacques Bravo Maire du 9è, l’IVT a identifié ce théâtre au passé glorieux comme susceptible de pouvoir lui donner l’écrin nécessaire à son épanouissement, le chemin ne fut pas jonché que de roses !

C’est le 12 août 2003 que l’état propriétaire signe avec la ville de Paris une première convention d’occupation de cet immeuble.

Dès lors, les conditions étaient réunies pour entreprendre les travaux de rénovation dont nous voyons le fruit aujourd’hui.

La ville de Paris et son Maire ne peut que se réjouir de vous avoir accompagnés, soutenus et conseillés dans cette phase particulièrement complexe.

Car le théâtre que nous inaugurons aujourd’hui est d’abord et avant tout un théâtre.

Lieu de création, d’audace, d’intelligence, il fait honneur à Paris, ville des lumières sur laquelle, pour paraphraser Victor Hugo, les sourds ont aussi des droits.

Lieu de convivialité, d’ouverture, de rencontre, il sera j’en suis sûre, un pont jeter entre ceux qui parlent avec leur bouche, et ceux qui parlent avec leurs mains.

Lieu de recherche, de formation, d’expérimentation, il fera rayonner partout dans le monde la langue des signes française, véritable musique pour les yeux et aidera à donner aux déficients auditifs une plus haute estime d’eux-mêmes et de leur capacité à être pleinement citoyens.

Je sais qu’Emmanuelle Laborit est partageuse de nature !

Qu’elle parle souvent au nom de tous les sourds, qu’elle plaide avec grâce pour le respect de la dignité de chacun d’eux.

Mais ce soir, chère Emmanuelle, je me dois de t’adresser toute l’affection, la gratitude, la reconnaissance de Bertrand Delanoë pour l’énergie, l’enthousiasme, la ténacité avec laquelle tu as mené cette entreprise.

Ce faisant, tu as montré combien ta singularité enrichit notre vivre ensemble ! Combien lorsque la ville de Paris travaille pour un accès égal de tout à tous, elle ne fait pas la charité ! elle cesse seulement de se priver de l’énergie, de l’enthousiasme, de la ténacité de plusieurs centaines de milliers de ses habitants.

Avouons-le ! moins que jamais, notre société ne peut se passer des capacités créatrices de l’un quelconque de ces membres.

Ce soir, ensemble, nous faisons un pied de nez à la dictature de la norme !

Nous affirmons que faire société, c’est faire leur place, toute leur place, à ceux qui sont autrement capables !

Emmanuelle dit souvent :

Dans ma vie, je me sens souvent exclue ! pas handicapée !

C’est pour inclure plus et mieux les sourds à la vie de la cité que la ville de Paris a consacré 200000 euros de subventions en 2006 à leurs associations, qu’elle a rendu accessible tous les accueils de ses mairies, doté les salles d’expositions et de mariage de boucles magnétiques, formé massivement son personnel à la langue des signes, ouvert un café social dédié au dialogue sourds entendants dans le 18è, et un pôle citoyen comprenant une permanence juridique et une plate-forme d’aide à la recherche d’emploi dans la Mairie du 9è.

Beaucoup reste encore à faire et nous ne nous en tiendrons pas là !

C’est avec vous, par votre implication, par des initiatives comme celles-ci que nous allons construire jour après jour un Paris plus fraternel, plus solidaire. C’est l’ambition que je porte avec le Maire de Paris, Pénélope Komites et toutes nos équipes.

Je vous remercie

l’Histoire d’IVT INTERNATIONAL VISUAL THEATRE
C’est en 1976 qu’Alfredo Corrado, artiste sourd américain venu en France travailler dans le cadre du Festival international de Théâtre de Nancy, rencontre Jean Grémion, metteur en scène français déjà engagé dans une recherche sur le théâtre non-verbal. Ils décident de créer à Paris un centre de recherche pour une expression théâtrale de la culture sourde. Ils font venir Bill Moody, comédien américain et interprète professionnel de Langue des Signes Américaine (ASL). Ensemble, ils réunissent un groupe d’une vingtaine de jeunes adultes sourds français intéressés par le théâtre. Ralph Robbins, autre comédien américain, les rejoint à son tour pour se charger de l’entraînement corporel des comédiens sourds et d’un atelier de théâtre pour enfants sourds. Tous s’installent dans les salles moyenâgeuses du Château de Vincennes, mises à leur disposition par le ministère de la Culture. International Visual Theatre, IVT, est né. Dès février 1977, Corrado explore une voie nouvelle : la recherche de la réalité et de l’originalité de la culture sourde, de son héritage communautaire, de sa perception du monde, tout cela exprimé avec un langage théâtral propre. Le Château de Vincennes devient très vite le lieu privilégié où les sourds se forment eux-mêmes entre eux. Le premier spectacle d’IVT, en 1978, joué complètement dans le silence, avait comme titre « [ ] », ce qui signifiait, pour les comédiens sourds, la communauté repliée sur elle-même en quête de son identité propre, de sa culture, et des outils théâtraux pour l’exprimer. Le spectacle, très visuel, est principalement destiné aux sourds. Mais les entendants commencent à s’y intéresser… Le deuxième spectacle d’IVT en 1979, “] [“, signifiant l’ouverture de la communauté vers les autres, quoique toujours un travail de recherche et toujours joué dans le silence complet, fut plus ouvert au public entendant. En un an, deux importants lieux d’enseignement et d’informations sur la communauté et la culture des sourds se créent à Paris : les séminaires de l’école des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et IVT au château de Vincennes. Tous deux sont le fruit de la coopération franco-américaine. IVT a plus de 30 spectacles à son répertoire dont :

1978-79 [ ] et ] [ mis en scène par Alfredo Corrado

1980 1×80 (mille iks quatre-vingt) mis en scène par Alfredo Corrado

1983 Voyage au bout du métro mis en scène par Ralph Robbins (avec des enfants sourds)

1984 Ednom de Didier Flory, mis en scène par Alfredo Corrado (1ère pièce bilingue)

1985 London Midland Scottish L.M.S de Didier Flory, mis en scène par Alfredo Corrado (1er polar)

1986 Au bout du couloir de Didier Flory d’après Kafka, mis en scène par Alfredo Corrado

1987 L’avare de Molière, mis en scène par Alfredo Corrado (1ère pièce classique)

1990 Les pierres d’après Gertrude Stein, mis en scène par Thierry Roisin (1ère création au Festival d’Avignon)

1992 Le malade imaginaire de Molière, mis en scène par Philippe Galant

1994 Vole mon dragon d’Hervé Guibert, mis en scène par Stanislas Nordey (2ème création au Festival d’Avignon)

1995 Antigone de Sophocle, mis en scène par Thierry Roisin (3ème création au Festival d’Avignon)

1999 Woyzeck de Georg Büchner, mis en scène par Thierry Roisin

2001 Pour un oui pour un non de Nathalie Sarraute, mis en scène par Philippe Carbonneaux

2003/04 Une journée ordinaire dans la vie de … de Bernard Bétrémieux, mis en scène par Chantal Liennel 2005 Les monologues du vagin de Eve Ensler, mis en scène par Philippe Galant

En près de 30 ans, IVT a réussi à rassembler, dans un même lieu, sourds et entendants. Créateur d’emplois (50 collaborateurs dont 15 permanents en 2005), IVT assure en grande partie son autosubsistance grâce à la diversification de ses activités (théâtre, formation artistique, édition, formation…). THEÂTRE

La compagnie IVT a eu en France la seule salle de théâtre à accueillir le public sourd. Elle a à son actif plus de 30 créations et coproductions. Le Teater Manu à Oslo en Norvège, le Handtheater à Amsterdam aux Pays-bas et le Tyst Teater à Stockholm en Suède (Europe anglophone) sont également des lieux de création similaires à celui-ci.

retrouver le dossier de presse complet en >>> PDF <<<

Source : http://www.anne-hidalgo.net © Janvier 2007 à Paris

1 commentaire
  1. Didier FLORY dit

    Bonjour et bravo pour ce site.

    Parmi les pièces que j’ai créées avec Alfredo Corrado :

    Album, d’après Hervé Guibert
    Exercices de Signes d’après Raymond Queneau

    Didier Flory

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.