La main des sourds

Une sourde militante

Pendant près de cent ans, le langage des sourds a été interdit en Europe dans les milieux d’entendants soucieux de l’intégration orale des handicapés. Marie-Louise Fournier, 78 ans, a subi cette période d’isolement. La perte de l’ouïe à l’âge de 4 ans, due à une méningite, la contraint à quitter sa famille de Salins (VS) pour être scolarisée à l’Institut du Bouveret.

Elle raconte aujourd’hui ses souvenirs, pour les 60 ans de la SGB-FSS (Fédération suisse des sourds), sous la forme d’une interview filmée en langue des signes française. La septuagénaire confie tout. Son apprentissage de couturière, sa vie de femme et de maman. Et puis le déclic à la mort de son mari, en 1973: il faut militer
pour la cause des sourds. Marie- Louise Fournier sera l’une des pionnières dans le domaine en Suisse romande. Rédactrice au «Messager», le journal des sourds de l’époque, elle s’engage à l’ASASM (Association suisse d’aide aux sourds démutisés, disparue à ce jour), où elle incarne la seule sourde de l’association dans les années
1980. Elle s’y bat pour que les malentendants décident eux-mêmes de leur avenir. Ses revendications font avancer la cause.

Durant cet entretien, réalisé en noir et blanc, elle ne cache pas ses idées, en dehors des sentiers battus: contre les implants d’oreille (nouvelles prothèses auditives), elle est défavorable au langage parlé complété (méthode orale et gestuelle). Marie-Louise Fournier plaide pour une culture des sourds à part entière avec une reconnaissance du langage des signes.

A voir: «Marie-Louise Fournier, sourde militante», DVD, Films Plans-Fixes, 2006
Infos et commande: Secrétariat SGB-FSS, att. G. Nicod, avenue de Provence 16, 1007 Lausanne, par fax au 021 625 65 57 ou par e-mail à g.nicod@sgb-fss.ch

Source : Migros Magazine – 03/01/2007 à Suisse

Merci à P.Auger-Micou pour Info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.