La main des sourds

«Il faut des écoles pour les sourds profonds »

L’Amicale des sourds du Finistère organisait, samedi à la mairie, une journée de sensibilisation à la langue des signes et aux problèmes rencontrés par les sourds et les malentendants. Une petite dizaine d’associations étaient présentes. Parmi les thèmes abordés : la scolarisation des enfants.

Serge Sivilier, Eric Pineau et Nelly le goff

« Il n’existe pas d’école vraiment adaptée dans le Finistère, pour aider les sourds les plus en difficulté », explique Jean-Noël Le Bolloch, le président de l’Union des familles d’enfants sourds. Même constat formulé par Geneviève Le Corre, membre de l’Amicale des sourds du Finistère : « Nous souhaitons que les enfants sourds disposent d’un enseignement de qualité comme les autres. »

Autre association présente à ce forum : sourds.net. Cette structure met en ligne des informations pratiques qui aident les sourds dans leurs tâches quotidiennes. Elle donne, par exemple, la liste des librairies spécialisées et des centres de formation adaptés à la langue des signes. On peut aussi s’abonner à des revues, connaître les DVD traduits… Un outil très précieux.

Samedi, l’Amicale des sourds du Finistère organisait un forum associatif dans les locaux de la mairie.

Source : www.ouest-france.fr @ 4 Octobre 2006 à Brest

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.