Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Des chèques d’interprétation en langue des signes

La ministre Evelyne Huytebroeck (Ecolo) a assoupli le système.
Comment une personne sourde peut-elle dialoguer avec un médecin, avec un futur employeur lors d’un entretien d’embauche, avec des enseignants lors d’une réunion de parents à l’école de ses enfants…? En bénéficiant des tickets d’interprétation en langue des signes mis à la disposition des personnes sourdes par la Commission communautaire française (Cocof).

Concrètement, toute personne sourde qui fait la démarche de s’inscrire au Service bruxellois francophone des personnes handicapées (démarche gratuite) reçoit 30 tickets horaires par an sans devoir en justifier l’usage (pour le travail et/ou les loisirs). Chaque chèque horaire a une valeur de 31 euros.

Le système actuel comportait quelques faiblesses dénoncées par les personnes sourdes elles-mêmes: la lourdeur administrative (demande de chèques à renouveler chaque année) et le manque de souplesse dans la gestion de ces chèques.

Certaines personnes sourdes ne sont pas demandeuses d’un tel nombre de «chèques horaires» alors que d’autres ont besoin de recourir davantage aux services des interprètes en langues des signes. Evelyne Huytebroeck, ministre en charge de la Politique d’aide aux personnes handicapées (Cocof) (Ecolo), a donc adapté ce service. Ce nouveau système vient de faire l’objet d’un accord du collège de la Cocof et sera d’application dès septembre prochain.

Il prévoit une plus grande souplesse quant à la quantité de chèques horaires octroyés par personne. Le principe reste un régime de 30 tickets par an mais, si la personne sourde estime que ses besoins ne sont pas complètement assurés, elle peut demander 30 tickets supplémentaires, soit au total 90 tickets pour deux ans. En effet, cette demande sera désormais valable pour deux ans. Et Evelyne Huytebroeck de conclure: «Je le répète: mon leitmotiv est de donner à chacune et à chacun, quel que soit son handicap, sa place à part entière dans notre société!»

Source : http://www.lalibre.be © – 18/07/2006 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.