La main des sourds

Le multiplexe bientôt pour les malentendants

Après l’intervention d’Oreille et vie la semaine dernière, le Cinéville Parc Lann s’engage à équiperde boucles magnétiques au moins trois de ses salles d’ici à octobre.
Bonne nouvelle pour les cinéphiles malentendants. « Les boucles magnétiques devraient être opérationnelles dans les salles 1, 3, 5 et peut-être sept d’ici à octobre au multiplexe ». C’est ce qu’a expliqué Jacques Guillon, directeur du Cinéville Parc Lann à Vannes, aux représentantes d’Oreille et vie, mardi dernier. Une réponse à un cri d’alarme lancé par l’association de malentendants et devenus sourds du Morbihan la semaine dernière (lire notre édition du vendredi 7 juillet).
Jeudi 6 juillet, suite à plusieurs demandes d’information sans réponses, une dizaine de membres avaient manifesté leur mécontentement au multiplexe vannetais. « Nous ne comprenons pas. On nous dit que des boucles magnétiques sont installées dans les salles mais qu’elles ne sont pas branchées. Nous demandons leur mise en service ! Sans ce système de transmission par champ magnétique qui nous permet de comprendre le son diffusé dans la salle, nous, malentendants appareillés, nous sommes de fait exclus du cinéma ! » déplorait Jeanne Guigot, présidente et porte-parole d’Oreille et vie.

Affichage au-dessus des caisses

« Les boucles sont effectivement installées mais ne peuvent pas être mises en service. Nous avons un problème de transmission depuis l’ouverture du multiplexe, en novembre 2005 », reconnaissait, la semaine dernière, Jacques Guillon. Problème de transmission · Installation technique incomplète : les amplificateurs, qui doivent être reliés à la boucle (fil conducteur) et à la sono de la salle, manquent.

Pourquoi · Il semblerait qu’à la lumière d’une mise en service insatisfaisante au multiplexe Cinéville de Laval, en mars 2005, la direction de la société Cinéville ait mis en stand-by l’installation complète des boucles magnétiques à Vannes.

« Les boucles – une par salle – ont bien été intégrées lors de la construction du multiplexe, il y a 4 ans, explique Jean-Luc Hervouet, directeur du Cinéville de Laval. Nos neuf salles sont équipées du système complet depuis mars 2005. » Mais tout le pré-équipement n’était pas adéquat. « Il arrive souvent, lors d’un chantier, que les boucles, disposées tout autour de chaque salle, se chevauchent. Ce qui créé des complications sonores. Comme des interférences : on capte les sons de champs magnétiques différents… C’était notamment le cas ici. Des spectateurs malentendants s’en sont plaints », poursuit le directeur. Il a alors fallu refaire appel aux techniciens, refaire des essais. Le système fonctionne bien depuis quelques mois.

Pour éviter ce risque d’interférences sonores, une salle sur deux sera donc équipée au multiplexe vannetais, la salle non équipée faisant office de « tampon ». Oreille et vie a pris acte de cette décision. « Et nous nous tenons à disposition pour faire des essais une fois les boucles magnétiques mises en place », précise Jeanne Guigot.

Les projections concernées seront par ailleurs indiquées aux spectateurs par un affichage au-dessus des caisses du cinéma, précise Jacques Guillon.

Christelle QUINTARD.

Une boucle magnétique, c’est un système, complémentaire à la sonorisation, qui améliore la réception des sons pour les malentendants portant des appareils auditifs. Pas n’importe lesquels : ceux de type contour d’oreille (et non intra-auriculaires) munis d’une position T (T pour téléphone). La position peut être réglée sur l’appareil ou avec une télécommande. D’autres paramètres entrent aussi en compte dans la bonne réception du son par boucle magnétique : le degré de handicap auditif, la façon dont a été enregistré le film, la position de la personne dans la salle de cinéma…

Source : Ouest-France © – 17/07/2006 à Vannes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.