Le président du club sportif des sourds décoré aujourd’hui

Daniel Guédon prépare les panneaux où sont racontés, en images et articles divers, les grands moments de la vie de son club.

Daniel Guédon, depuis 23 ans, a développé le «club silencieux lavallois» en sortant

les jeunes sourds de leur isolement.

« Les jeunes sourds voulaient se retrouver pour faire du sport et ils se sont adressés à moi. » Nous sommes en 1980 et Daniel Guédon accepte la présidence du « club silencieux lavallois ». Un centre sportif créé deux ans auparavant et uniquement destiné aux jeunes sourds. Cette charge, il l’assumera jusqu’en 1995. À cette date, le club change de titre, devient « club sportif des sourds de Laval 53 » et ce Mayennais, né à Meslay-du-Maine en 1933, en assumera la présidence jusqu’en 2003.

Pourquoi ce peintre de profession, qui a travaillé à l’entreprise Lucas de nombreuses années, a-t-il accepté cette charge ? « J’ai toujours aimé le sport. » Daniel a été un gymnaste reconnu à Beauregard à Laval où il a participé à des championnats départementaux. Il a même été candidat aux VIIIes jeux internationaux silencieux à Milan en 1957. Les anneaux, barres fixes, barres parallèles, poutres, cheval-d’arçon n’ont plus de secret pour lui. Monique sa femme et fidèle collaboratrice, le prouve photos à l’appui.

En 1980, le club sportif compte alors entre 140 et 150 adhérents venant de la Sarthe, de l’Ille-et-Vilaine, du Maine-et-Loire et même de Paris « car le club de Laval marchait très bien. »

Aux sections déjà existantes, pétanque et ping-pong, Daniel ajoute l’athlétisme en octobre 1981, le tennis en 1985, le volley en 1991 et le badminton en 1999. Il organise des tournois au niveau régional, fédéral, international et de nombreux matchs amicaux entre différents clubs de sourds. Souvent en déplacement, sa surdité l’empêchant de téléphoner, il s’occupe « de tout avec le comité directeur. »

Puis les jeunes sourds qui, auparavant allaient dans des écoles spécialisées, sont dirigés vers des écoles pour entendants. Ils ne se connaissent plus, ne se retrouvent plus et le club ne propose plus maintenant que de la pétanque loisirs et du badminton. Un championnat fédéral de pétanque aura d’ailleurs lieu les 20, 21 et 22 mai au parc des Loges à Saint-Berthevin.

Aujourd’hui, au foyer de la Meslerie à 10 h, Daniel Guédon, président depuis 23 ans, va recevoir la médaille bien méritée que lui décerne la direction départementale de la Jeunesse et des Sports.

Source : http://www.ouestfrance.fr © 16/04/2005 à Laval (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.