Un débat de sourds ?

L’excellente série d’articles de Marie Allard sur les ratés de la réforme de l’éducation cerne bien les vues opposées des tenants de la méthode du redoublement versus ceux de la promotion automatique.

À mon avis, on semble passer à coté de questions fondamentales. L’école ne doit-elle pas contribuer à préparer un individu à faire face à la vie en général plutôt que lui permettre uniquement d’ «acquérir des compétences» ?

L’expérience de l’échec ne fait-il pas partie de l’apprentissage normal de tout être humain ? Est-ce lui rendre service que de l’emballer dans la ouate pour lui éviter un traumatisme qu’il est certain de rencontrer tôt ou tard dans sa vie, et souvent ?

Le redoublement est à l’image des embûches de l’existence. On recommence ou on passe à autre chose. Alors permettons à nos jeunes de se reprendre ou de prendre plus rapidement conscience de leurs limites et de faire des choix plus appropriés pour eux.

Un article lu : http://www.cyberpresse.ca – 23/09/2004 à Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.