Compagnie Cultiv’Art

Contes en Langue des Signes Française, Traduits simultanément en français parlé.

Ces spectacles de contes bilingues sont nés de la rencontre d’une bibliothécaire/conteuse entendante et d’un comédien sourd. Ensembles ils adaptent des contes en langues des signes pour
les faire partager à un public de sourds et d’entendants.
Le conteur sourd raconte avec ses mains et tout son corps. La conteuse entendante traduit simultanément en français oral. Sa voix guide l’auditoire dans le cheminement du récit visuel et permet aux entendants de se laisser emporter par la langue gestuelle du sourd.
Deux cultures se mêlent, deux paroles s’associent pour que sourds et entendants soient émus à l’unisson autour des contes.

Colette Barbelivien : “Dans le cadre de mon travaille à la Médiathèque de Massy (1987-2000), je recevais des classes d’enfants sourds et malentendants d’une l’école spécialisée. Je leur faisais découvrir les contes à travers des albums et les récits que je pouvais en faire. Je voulais qu’ils puissent partager le plaisir que nous avons, nous entendants, à écouter un conteur. Il fallait donc conter en langue des signes et, pour moi, personne ne pouvait le faire mieux qu’un sourd. J’ai donc cherché un conteur sourd.
En 1998, j’ai eu la chance de rencontrer Olivier, comédien à l’IVT (International Visual Théâtre), que mon projet intéressait, qui avait une sensibilité très proche de la mienne et qui s’est avéré être un excellent conteur. Nous avons commencé à nous constituer un répertoire.
Nous contribuons à faire découvrir aux sourds les contes, qu’ils connaissent peu du fait de leur transmission orale et en même temps nous sensibilisons les entendants à la langue et la culture des sourds”

Olivier Schétrit : ” Quand j’étais petit ma grand-mère me racontait des histoires mais j’étais frustré car je ne comprenais pas tout puisque je n’entendais pas. Pourtant j’adore les contes, la mythologie grecque surtout. Alors, quand j’ai rencontré Colette qui connaît bien les contes et qui parle la langue des signes, j’ai pu redécouvrir ces histoires dont il me restait des images, les comprendre, les apprendre et les raconter moi-même. C’est tellement important ! Les contes font partie de notre patrimoine, malheureusement, comme beaucoup d’autres choses, les sourds y ont difficilement accès. C’est un plaisir pour moi de pouvoir les transmettre. J’ai l’impression de combler un manque que j’ai eu quand j’étais petit. Les enfants ont besoin d’histoires, les adultes aussi.
Avec Colette, nous sélectionnons des histoires, je m’en imprègne pour ensuite les raconter de façon personnelle, dans ma langue et avec l’apport de ma culture de sourd.
Colette traduit mes récits pour que les entendants puissent suivrent l’histoire. ”

L’association Cultiv’art propose également :
– Des ateliers contes pour adultes ( sourds et entendants),
Pour découvrir le patrimoine des contes, s’initier à l’art de conter

– Des animations pour enfants (sourds et entendants)
Pour découvrir les contes et les livres de façon ludique
Pour découvrir la langue des signes par le conte

– Des expositions, des conférences …ou toute autre animation…
à votre demande autour de la surdité et (ou) du conte

Un article lu : http://www.mondoral.org

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.