La main des sourds

Un cinéma pour les malvoyants et les malentendants en septembre à Paris

La Mairie de Paris lance fin septembre un projet-pilote destiné à permettre aux malentendants et malvoyants d’avoir accès au septième art, a-t-elle annoncé jeudi. Deux salles du cinéma “L’Arlequin” (76, rue de Rennes – Paris VIe) vont être équipées de façon à pouvoir proposer des projections avec sous-titrage et audio-description (une voix off vient raconter en complément des dialogues les actions des personnages). Le coup d’envoi sera donné le 22 septembre avec une avant-première du dernier film d’Agnès Jaoui, “Comme une image”, couronné par le prix du meilleur scénario à Cannes. La comédienne Emmanuelle Laborit, sourde et muette, sera présente lors de cette séance inaugurale. L’audio-description et le sous-titrage, qui représentent un coût de 7.500 euros par film, ont été pris en charge par la Mairie de Paris. Un partenariat à hauteur de 20.000 euros a par ailleurs été monté avec la société Dolby pour l’équipement des salles en casques infra-rouges. “Pour l’instant, il s’agit d’un projet-pilote qui, nous l’espérons, pourra s’étendre à d’autres salles”, explique Régine Hatchondo, responsable du projet à la Mission cinéma de la Mairie de Paris. “En outre, ce projet concerne aussi les personnes âgées dont la vue et l’ouïe ont diminué et qui ne vont plus pour ces raisons aujourd’hui au cinéma”, ajoute-t-elle. Une séance quotidienne à 18H00 est prévue en semaine à compter du 22 septembre. La directrice du cinéma, Sophie Dulac, s’est en outre engagée à organiser deux séances quotidiennes le week-end.

Un article lu : http://filinfo.france3.fr – 19/08/2004 à Paris (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.