Koko, le gorille qui parle en langue des signes, appelle son dentiste…

Koko avait bien mal aux dents. Le gorille qui maîtrise la langue des signes avait fait le geste de la douleur et désigné sa bouche. Il n’en fallait pas moins pour que 12 spécialistes, dont trois dentistes, se précipitent pour examiner la célébrité.

La femelle gorille a ainsi subi son premier examen médical complet en 20 ans, qui s’est soldé par une extraction dentaire et un bilan positif.

Il y a un mois environ, Koko, un gorille de plus de 135kg devenu célèbre après avoir appris plus d’un millier de signes du langage sourd-muet, avait commencé à se plaindre de douleurs devant ses soigneurs de la Gorilla Fondation, une fondation de sauvegarde des gorilles installée à Woodside en Californie. Ces derniers ont rapidement établi une échelle de douleur de un à dix, qu’ils ont présenté à Koko.

Quand cette dernière s’est mise à montrer trop souvent les niveaux neuf et dix, un rendez-vous chez le dentiste a été pris. Et l’occasion d’un bilan complet a été saisie.

“Elle s’exprime assez bien”, explique le bénévole Johnpaul Slater. “Elle nous dit comment elle se sent, à quel stade est la douleur. Il semblait qu’il était temps de faire quelque chose”.

Aussitôt, 12 spécialistes, -un cardiologue de Stanford, trois anesthésistes, trois dentistes, un ORL, deux vétérinaires, un gastroentérologue et un gynécologue- ont proposé leur aide.

“On n’a pas souvent l’occasion de travailler sur une célébrité”, expliquait le Dr. David Liang, professeur de médicine assistant à Stanford. “Et probablement, Koko est moins exigente”.

Au bout de quatre heures d’examens, dont une coloscopie et des radios, les médecins ont déclaré dimanche Koko, qui a fêté son 33e anniversaire le 4 juillet, en bonne santé.

Koko et Ndume, son partenaire depuis 11 ans (lui ne “parle” pas) essayent depuis longtemps d’avoir un bébé, en vain. Mais les médecins ont constaté que le problème ne venait pas de la femelle.

Le professeur de Koko, Francine Patterson, était à ses côtés avant que l’anesthésiste ne l’endorme et le gorille a apparemment demandé à rencontrer ses médecins, qui se sont aussitôt massés autour d’elle, a raconté le Dr Liang. Koko a demandé à une femme en rouge de s’approcher davantage. Cette dernière lui a tendue sa carte de visite, que Koko s’est empressée d’avaler. Mais le gorille était sinon plutôt détendu.

La Gorilla Foundation a étudié l’intelligence des gorilles en enseignant la langue des signes à Koko et un autre gorille Michael, décédé en 2000.

La Gorilla Foundation: www.koko.org

Un article lu : http://fr.news.yahoo.com – 09/08/2004 à Californie (U.S.A)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.