La main des sourds

Des stages intensifs ont lieu au centre Charlotte-Blouin, à Angers, pendant les vacances Langue des signes pour mieux s’entendre

Cinquante Angevins viennent de suivre un stage intensif de langue des signes, au centre de formation Charlotte Blouin, à Angers. Des vacances studieuses et appliquées pour apprendre à mieux communiquer avec les sourds. Un autre monde.

Ils se parlent sans bruit, mais avec force gestes. Une vraie langue du corps et du coeur !

Pas un bruit. Et pourtant, ils se parlent. Les mains s’agitent, les visages s’expriment, les corps témoignent. Ils sont une dizaine, dans ce groupe de niveau, à parfaire leurs connaissances de la langue des signes. Un stage intensif d’une trentaine d’heures dans la semaine. « Nous organisons ce type de stages depuis une dizaine d’années, explique Jean-Yves Le Capitaine, le directeur du centre Charlotte Blouin. Destinés aux familles, ils se sont progressivement ouverts à tout public. » Des stages qui ont changé bien des choses : « Habituellement, on demande aux sourds de faire comme ceux qui entendent. Et là, c’est l’inverse. Ceux qui entendent apprennent le langage des signes. »
Le centre propose six niveaux, de la première mise en relation avec une personne sourde, jusqu’à un niveau de discussion élaboré. « Après, comme pour toute langue, la pratique se révèle indispensable », insiste Jean-Yves Le Capitaine. Deux sessions ont lieu par an : la première, ce printemps, a accueilli 45 personnes ; la seconde, cet été, en retient 52. « Nous faisons également des séances de deux heures par semaine, durant l’année scolaire. Elles ont été suivies régulièrement par une trentaine de personnes. » Il s’agit, habituellement, de parents d’enfants sourds, de collègues de travail, de personnes chargées de l’accueil dans une structure administrative ou touristique, d’enseignants… « Nous voyons également des gens passionnés par la langue des signes, pour des raisons artistiques ou esthétiques. » L’institut municipal propose désormais des cours. 200 étudiants en suivent à la Catho. « L’intérêt ne cesse de croître. C’est un « signe » de meilleure reconnaissance des personnes sourdes dans la société. »

Pratique. Centre Charlotte-Blouin Formation, 4 rue de l’Abbé Frémond, 49 100 Angers ; tél. 02 41 36 85 85. Courriel : « charlotte.blouin@charlotte-blouin.com ».

Un article lu : Ouest-France – 23/07/2004 à Angers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.