La main des sourds

Des voisins veulent le départ du champ de tir d’un groupe de chasse et pêche

Dans la petite communauté de Penhold, au centre de l’Alberta, des voisins unissent leurs efforts pour faire déplacer un champ de tir, après qu’un garçonnet eut failli être touché par une balle perdue, dans l’arbre où il avait son “fort”.

Devon Strand, qui est âgé de 7 ans et est sourd, jouait dans son fortin, le 20 juin, quand une balle est passée dans les branches au-dessus de sa tête.

Sa mère a retrouvé le gamin paniqué, alors que les branches tombaient autour de lui. Il avait entendu la balle siffler avec l’aide d’un implant cochléaire et hurlait: “Fusil! Bruit fort! Fait mal! Méchant!” et pointait du doigt un camion qui démarrait, a raconté Mme Strand, vendredi.

“Les temps ont changé, affirme Mme Strand, qui est bien décidée à obtenir le déménagement du champ de tir. En 1975, les ceintures de sécurité n’étaient pas obligatoires, et aujourd’hui elles le sont. Ce n’est tout simplement plus sécuritaire.”

Les Strand et leur voisin, Tim Smith, comptent présenter mardi une pétition exigeant la révision du permis du champ de tir. Ils ont obtenu l’appui d’au moins un élu local, un membre du conseil de comté de Reed Deer.

Celui-ci, Ken Van Dewark, a découvert en visitant le champ de tir, récemment, des trous de balle dans des poubelles, des panneaux et un toit tous situés dans la direction opposée à celle des cibles officielles. Il a aussi constaté qu’il n’existe aucune supervision sur le champ de tir, qui se trouve en vue de six résidences.

Il n’a pas été possible d’obtenir les commentaires d’un représentant de l’association locale de chasse et pêche.

Un article lu : La Presse Canadienne – 19/07/2004 à Penhold (Canada)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.