La main des sourds

Le silence des golfeurs

Golfeur amateur depuis 20 ans, Réjean Nadeau participera pour la première fois au championnat international de golf pour sourds.

Dans les prochains jours, Réjean Nadeau, un résidant de Mont-Saint-Hilaire de 56 ans, partira vers la Suède où il participera avec sept Canadiens, dont deux Québécois, à un championnat de golf plutôt spécial. En effet, cet événement sportif qui réunira à Stockholm près de cent joueurs en provenance de 13 pays est uniquement destiné aux sourds.

C’est grâce à l’Association des golfeurs sourds du Québec que Réjean Nadeau vivra cette nouvelle expérience. Plus précisément, c’est Alain Turpin, nouveau responsable de l’association, qui a découvert l’existence de ce championnat de golf international et qui a entraîné plusieurs membres dans cette joyeuse aventure. Présente lors du dernier tournoi en Irlande en 2002, l’association en sera à sa deuxième participation. Heureusement pour M. Nadeau, les organisateurs ont cette année décidé d’inclure la catégorie senior, lui permettant ainsi de prendre part à l’événement.

Bien que la plupart des golfeurs sourds s’expriment par le langage des signes, tous n’ont pas la même façon de s’exprimer, indique M. Nadeau par l’entremise de sa femme, Ginette Gingras, également sourde, mais qui communique également par la parole. “C’est comme les différences de langues, explique-t-il. Lorsqu’on ne se comprend pas, on fait des signes universels. C’est la même chose pour les sourds d’origines différentes.”

Mais Réjean Nadeau ne va pas seulement à Stockholm pour se faire de nouveaux amis. Il aimerait bien gagner aussi! Il confie vouloir battre les Américains puisqu’ils sont des joueurs exceptionnels. Et même s’il souhaite ne pas revenir les mains vides, la fierté qu’il aura au retour lui suffira amplement, affirme-t-il.

M. Nadeau a néanmoins mis le paquet afin d’être au meilleur de sa forme. En plus de s’entraîner de trois à quatre fois par semaine, il s’est aussi inscrit à des cours de perfectionnement afin d’améliorer certains de ses coups.

Champion canadien
Réjean Nadeau n’en sera pas à son premier tournoi du genre. Il participe à divers événements au Québec et au Canada, dont le championnat canadien où il a été couronné champion de la catégorie senior en 2003.

Mais jouer au golf avec un problème de surdité comporte certains risques. À plusieurs reprises, M. Nadeau a vu la petite balle blanche lui passer à quelques centimètres du nez. Or, ce n’est

Ginette Gingras, épouse de Réjean Nadeau, se passionne aussi pour le golf. Chaque année depuis 19 ans, elle organise un PAR trois pour les épouses des partenaires de golf de son mari.

pas ce qui l’empêchera de pratiquer ce sport auquel il s’adonne sur les terrains de la région depuis maintenant 20 ans.

Jouer au golf dans le silence le plus complet a aussi ses avantages. La concentration est quasi parfaite. Seule exception, les ombres. Si le bruit n’a pas d’emprise sur Réjean Nadeau, les ombres de personnes qui gesticulent peuvent miner sa concentration dans le temps de le dire.

Mais pour l’instant, l’ennemi numéro un de M. Nadeau demeure le stress lié à cet événement d’envergure, d’autant plus qu’il n’aura jamais voyagé aussi loin. Il demeure cependant confiant de reprendre tous ses sens une fois qu’il aura foulé le vert.

Le grand départ pour la Suède est prévu le 23 juillet. Le championnat se déroulera du 27 au 30 juillet. Avant même d’avoir mis le pied dans l’avion, Réjean Nadeau sait qu’il sera de la partie lors du prochain championnat international alors que l’événement se tiendra à Edmonton en Alberta. Et, qui sait, peut-être aura-t-il un titre à défendre?

Source : http://www.hebdos.net © – 17/07/2004 à Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.