Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Première « interview » avec un grand joueur de football sourd-muet

Alejandro Asensio
L’équipe d’Algésiras était au Marshan pour une rencontre amicale organisée par la Fédération des sports scolaires. Alejandro Asensio, qui était dans une position hors-jeu, a marqué le but sans tenir compte du sifflet de l’arbitre.
Celui-ci, en application des règlements, lui brandit le carton jaune. Une action normale se passant de tout commentaire. L’entraîneur s’approcha de nous le long de la touche pour nous expliquer que son joueur était sourd muet. Incroyable mais vrai, il s’agit de l’un des meilleurs avants-centre de la catégories cadets de l’Andalousie, une valeur sûre ayant suscité l’intérêt de plusieurs clubs.

Réussira-t-il dans sa carrière avec son incapacité ? C’est la question à laquelle il est difficile de répondre. Nous avons profité de la présence d’un interprète pour poser des questions à Alejandro Asensio

Q : Présentez-vous aux lecteurs de l’Opinion-Sports ?

R = Je vous écris mon nom : Alejandro. Je suis âgé de 16 ans. Je suis un avant-centre qui est affilié au club de la Municipalité d’Algésiras.

Q = Vous écrivez bien. Poursuivez-vous des études dans un établissement scolaire ?

R : Bien sûr ! Je suis un élève comme les autres espagnols et j’oublie mon incapacité.

Q : Quel est l’essentiel pour vous dans la vie ?

R : La communication avec mes parents, mes amis et surtout mes camarades du groupe, c’est-à-dire de l’équipe. Une seule personne ne me comprend pas : c’est l’arbitre.

Q : Vous portez toujours le numéro 9. Etes-vous un vrai avant-centre ?

R : Oui, je suis un joueur de pointe. Je suis l’exemple de Ronaldo.

Q : Pourquoi spécialement Ronaldo ?

R : C’est mon idole. Je rêve de faire comme lui surtout dans la surface de réparation car il s’agit d’un buteur de race.

Q : Combien avez-vous marqué de buts cette saison au championnat ?

R : Je suis premier buteur avec trente buts. J’obtiens ce titre honorifique pour la troisième année consécutive.

Q : Que pensez-vous du premier tournoi international organisé par la Fédération royale marocaine des sports scolaires ?

R : Il s’agit d’un mini-championnat de haut niveau footballistique. Je souhaite de tout mon cœur que mon équipe qui a remporté la coupe soit invitée l’an prochain.

Q : Quel est votre objectif le plus immédiat ?

R : Je rêve de devenir un jour un joueur professionnel de préférence dans un club andalou.

Q : De quel coté, penchez-vous ? Malaga ou Séville les deux grandes villes qui sont représentées au football national à l’échelon supérieur ?

R : Malaga ou Séville, peu importe. L’essentiel, c’est de plaire, de convaincre, de se former pour pouvoir faire le saut chez les grands Real, Barcelone ou Valence.

Q : Supposons que l’on vous offre trois contrats avec ces clubs. Lequel préfériez-vous ? R : Sans aucune hésitation, je choisirai le Real Madrid.

Q : Que pensez-vous du Maroc ? Avez-vous eu déjà l’occasion de le visiter ?

R : C’est un très beau pays que je viens de découvrir pour la première fois.

Un article lu : http://www.lopinion.ma – 02/06/2004 à Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.