Badouillère: une première bougie pour Faire Signe (S)

« La meilleure façon de se protéger, c’est la prévention ». L’association Faire Signe (S) a choisi de développer ce thème récurrent au cours de son assemblée générale qui s’est tenue le 26 mai à l’institut pour jeunes sourds « Plein vent ».

C’est en l’absence manifeste de prévention, que quatre associations, CLES (Créer des liens entre entendants et sourds), Enfance et Partage comité Loire, FISAF (Fédération nationale pour l’insertion des sourds et des aveugles de France) et AISPAS (Association interprofessionnelle de soins et de prévention des abus sexuels) se sont réunies en 2003 pour réaliser un programme de prévention des maltraîtances, adapté aux sourds et aux malentendants et devenir l’association « Faire Signe (S) ».
À l’occasion du premier anniversaire de leur réunion constitutive les membres du bureau et les adhérents se sont retrouvés autour de leur président pour faire le point et envisager l’avenir.
Rencontre avec le président Pierre Andriolo.
Une première année, c’est toujours difficile. Comment l’avez-vous vécue ?
« Effectivement, nous avons dû assumer beaucoup de travail et réfléchir sur la constitution de l’association. Tout d’abord, il nous a semblé important de voir tout ce qui existait en matière de prévention pour les entendants afin de définir les adaptations possibles et les changements indispensables, aussi bien au niveau de la forme que du fond, pour un outil adapté aux sourds ».
On parle de complémentarité entre sourds et entendants. Qu’en pensez-vous ?
« La présence des membres sourds dans notre équipe a été fondamentale pour mieux comprendre la primauté du visuel dans la façon qu’ont les sourds d’appréhender le monde, mais également pour définir les messages de prévention spécifiques à la surdité, en lien avec leur vécu au quotidien. Aussi, depuis notre assemblée constitutive, nous sommes nous efforcés de partager les connaissances spécifiques de chacun afin de profiter de la complémentarité de notre groupe de travail ».
Vous parlez d’un outil adapté aux sourds. Sous quelle forme allez-vous le matérialiser et quel sera sa destination ?
« Nous avons, en effet travaillé à l’écriture de petites histoires destinées à des enfants de 6 à 12 ans, d’où l’importance de la présence de membres sourds, mais la forme précise de la cassette ou du DVD reste encore à définir. Il servira à des animateurs professionnels formés pour favoriser l’échange et la réflexion avec des groupes d’enfants sourds et malentendants. Les échanges entre animateurs et enfants devront permettre à ces derniers de comprendre l’importance des messages d’autoprotection pour éviter de se mettre eux-mêmes en danger. D’autre part, la prévention conduisant souvent à la révélation d’actes subis, se posera à nous la question de la prise en charge adaptée de ces victimes. Un travail primordial conduira les responsables de Faire Signe (S) à créer et organiser un réseau d’aide capable d’effectuer les différentes prises en charge ou aides médicale, psychologique et juridique. C’est dans cet optique, qu’ils sont entrés en contact avec Martine Brousse, directrice de la Voix de l’enfant dont le siège est à Paris. Cette fédération d’associations nationales et internationales lutte contre les différentes formes de maltraîtance et intervient auprès de différentes populations en difficulté ». Et Pierre Andriolo de conclure : « Je pense que cette collaboration inscrirait plus que jamais notre projet dans une dimension nationale et nous permettrait de bénéficier également de l’appui des différents ministères concernés par notre démarche de prévention à l’égard des enfants sourds et malentendants ».
Après l’adoption du rapport moral et des comptes, un vote à mains levées a reconduit le bureau dans sa totalité. Il se compose désormais comme suit : Président : Pierre Andriolo. Vice-président : Tristan Dupuy. Trésorier : Jean-Marie Gaudin. Secrétaire : Jacqueline Lang.
L.S.P
Pour tous contacts : Faire Signe (S) 54 rue Désiré-Claude tel : 04 77 41 77 77.

Un article lu : Le Progrès – 01/06/2004 à Saint-Étienne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.